Afrique

Maroc: notre relation avec l'Allemagne doit se baser sur la clarté et la réciprocité

- Selon un rapport parlementaire, dans lequel le ministre marocain des Affaires étrangères a évoqué les liens qu'entretient son pays avec les pays européens, en 2021.

Khalid Mejdoup   | 04.12.2021
Maroc: notre relation avec l'Allemagne doit se baser sur la clarté et la réciprocité

Rabat

AA/ Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a déclaré que les relations de son pays avec l'Allemagne devraient se baser sur la clarté et la réciprocité.

C'est ce qui ressort d'une réunion tenue entre le ministre et les conseillers parlementaires (membres de la deuxième chambre du Parlement marocain), selon un rapport présenté samedi aux députés et consulté par l'Agence Anadolu.

Le 6 mai, le Maroc avait convoqué son ambassadrice à Berlin, Zohour Alaoui, en raison de la "position négative de l'Allemagne" au sujet de la question du Sahara et de la "tentative d'exclure Rabat des réunions régionales sur la Libye".

Deux mois avant la convocation de l'ambassadrice, le Maroc avait annoncé début mars, avoir rompu ses relations avec l'ambassade d'Allemagne dans la capitale Rabat, en raison de "divergences profondes sur des questions cruciales", qui n'avaient pas été clarifiées à ce moment-là.

Selon le rapport parlementaire, Il faut fournir des efforts pour rétablir les relations entre les deux pays, selon une logique qui respecte la clarté et la réciprocité.

Le ministre a affirmé, lors de la présentation du projet de Budget de son ministère pour l'année 2022, que les relations du Royaume avec les pays européens avaient connu, en 2021, une évolution remarquable, d'après la même source.

Bourita a également estimé que les contacts du Royaume établis avec les partenaires européens au cours de 2021 avaient permis une réévaluation globale des relations bilatérales avec la plupart des pays européens, en vue de la phase post-Covid-19.

Le Royaume du Maroc a maintenu, d'une manière positive, ses échanges commerciaux avec ses différents partenaires européens, pariant sur la confiance dont il bénéficie en tant que partenaire économique distingué de l'Union européenne (UE).

Rabat insiste sur son droit à la région du Sahara et propose une autonomie étendue sous sa souveraineté, tandis que le « Front Polisario » appelle à un référendum d'autodétermination, une proposition soutenue par l'Algérie, qui accueille des réfugiés de la région.

*Traduit de l'arabe par Malèk Jomni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın