Afrique

Mali : qui est Bah N’Daw ?

- Ancien ministre de la Défense, désigné président de la transition

Lassaad Ben Ahmed   | 22.09.2020
Mali : qui est Bah N’Daw ?

Mali

AA / Bamako / Moussa Bolly

Ce sera donc un militaire à la retraite, Bah N’Daw, qui va diriger la transition au Mali pour une période de 18 mois.

La décision a été prise, lundi, au terme d’un cycle de concertations et de négociations et sous pression de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), qui exigeait un président et chef de gouvernement civils pour diriger la transition au Mali, après le coup d’Etat ayant contraint le président Ibrahim Boubaker Keita à la démission, le 18 août dernier.

Né le 23 août 1950 à San (Ségou au Mali) au centre du Mali, le président N’Daw a fait une brillante carrière au sein de l’armée de l’air avant de faire valoir ses droits à la retraite.

Après son baccalauréat, il a été incorporé comme engagé volontaire dans l’armée le 1er juin 1973.

L’année suivante, il est désigné pour suivre un stage de pilote d’hélicoptère en ex-Union des Républiques socialistes soviétiques (ex-URSS).

En mars 1976, le jeune militaire N’Daw, aussi surnommé «Le Grand», sa taille oblige, a intégré la toute nouvelle Armée de l’Air.

Titulaire d’un brevet d’étude militaire supérieur en France, il est aussi breveté de l’Ecole de guerre (CID) en 1994.

Il est de la 7e promotion (1973) de l’École militaire interarmes (EMIA) de Koulikoro.

Comme de nombreux cadres de son corps, le nouveau président de la transition au Mali peut se prévaloir d’une riche carrière militaire.

Il a ainsi été aide de camp du Général Moussa Traoré (le président renversé le 26 mars 1991 et décédé le 15 septembre 2020), chef d’état major de l’Armée de l’Air, chef d’état major adjoint de la Garde nationale, directeur du Génie militaire, chef de cabinet de défense à la Primature, directeur général de l’Equipement des armées, chargé de mission au ministère de la Défense et des Anciens combattants (MDAC).

De 2008 à sa retraite, le Colonel-major Bah N’Daw a été le directeur de l’Office national des anciens combattants militaires retraités et victimes de guerre (ONAC).

Officier de l’Ordre national, il a aussi été décoré de la médaille du Mérite militaire.

Le 28 mai 2014, il avait remplacé au ministère malien de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, contraint à la démission, une semaine après la cuisante défaite subie par l'armée malienne face aux groupes armés à Kidal.

La désignation de cet officier à la retraite comme président de la transition, intervient à deux jours de la fin de l’ultimatum fixé à la junte par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).

En effet, à l’issue du mini-sommet tenu à Accra (Ghana) le 15 septembre dernier, elle avait donné jusqu’au 23 septembre 2020 au CNSP pour désigner un Président et un Premier ministre civils pour la transition sous peine d’un embargo total imposé au Mali.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın