Afrique

Mali : Le Cadre d'échanges des partis et regroupements politiques décide de boycotter les Assises nationales

- Une annonce faite au lendemain de la rencontre entre le président de la Transition et les acteurs politiques

Fatma Bendhaou   | 30.11.2021
Mali : Le Cadre d'échanges des partis et regroupements politiques décide de boycotter les Assises nationales

Mali

AA/Bamako/Amarana Maiga

Le Cadre d'échanges des partis et regroupements politiques pour une transition réussie, composé d'une soixantaine de partis politiques et regroupements, a décidé, mardi, de boycotter les Assises nationales de la refondation initiées par les autorités de la Transition malienne.

Cette annonce intervient au lendemain de la rencontre entre le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et les acteurs politiques, dans le cadre des préparatifs des Assises nationales de la refondation. Une rencontre durant laquelle Goïta, a appelé, la classe politique malienne à l'union ainsi qu'à une participation massive et inclusive aux Assises.

Dans un communiqué consulté par l'Agence Anadolu, les responsables du Cadre d'échanges des partis et regroupements politiques pour une transition réussie expliquent cette mesure par le fait qu'au cours de cette rencontre la parole n'a été donné à aucun responsable des partis politiques.

Le président de la Transition, Assimi Goïta a expliqué que « cette rencontre visait deux objectifs essentiels : il s'agit de réaffirmer aux partis politiques les principes cardinaux de notre ligne de conduite et échanger avec vous sur un sujet d'intérêt national majeur que sont les Assises nationales de la refondation ».

« Le Cadre d'échanges des partis et regroupements politiques pour une transition réussie, a le regret d'informer l'opinion nationale et internationale qu'en lieu et place d'une séance d'échanges, ils ont assisté à une cérémonie au cours de laquelle le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a lu une adresse aux responsables des partis politiques présents » souligne le communiqué.

« Il y a eu au total deux prises de parole. Il s'agit du propos introductif du ministre de la Refondation de l'Etat, Ibrahim Ikassa Maiga et le discours du président de la Transition » poursuit le document.

« La parole n'a été donnée finalement à aucun responsable des partis politiques. Le Cadre d'échanges des partis et regroupements politiques pour une transition réussie regrette cette mise en scène et maintient sa position de non-participation aux Assises nationales de la refondation » conclut la même source.

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta a indiqué, lundi, que ''la finalité recherchée des Assises nationales de la refondation est le renforcement du cadre institutionnel sur la base des reformes pertinentes, gage d'une bonne gouvernance, de paix et de sécurité pour notre pays''.

Et d'ajouter qu'il était impérieux de réaliser ''une union sacrée de tous les Maliens''. ''Il est donc important que nous nous dressions comme un seul homme pour faire face à cette épreuve'' a-t-il fait savoir.


Pour rappel, les Assises nationales, initialement prévues du 22 novembre courant au niveau local pour s’achever le 26 décembre prochain par l’adoption de résolutions nationales, ont été reportées. Ce report vise à trouver un consensus plus large entre toutes les forces vives de la nation pour une participation inclusive, avait-on précisé.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın