Afrique

Mali : la police disperse une manifestation contre la présence française

-Des organisations de la.societé avaient appelé à une marche pour exiger le départ des soldats français du Mali.

Nadia Chahed   | 20.01.2021
Mali : la police disperse une manifestation contre la présence française

Mali


AA/Kané Illa

La police malienne a empêché mercredi un rassemblement prévu dans la capitale Bamako pour exiger le départ des soldats français du Mali.

À l'appel des organisations de la société civile, une marche de protestation contre la présence militaire française au Mali avait été prévue dans l'après-midi de mercredi.

Malgré l'interdiction de cette manifestation par les autorités de Bamako, officiellement pour des raisons sanitaires liées à la Covid 19, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées sur la place de l'indépendance, lieu emblématique des manifestations à Bamako.

Selon des images retransmises en temps réel par des médias maliens, dont "Kati 24", les manifestants scandaient des slogans hostiles à la France et à ses militaires présents au Mali, avant d'être dispersés à coups des gaz lacrymogène par un imposant dispositif de la police.

La manifestation avait été prévue depuis plusieurs semaines, des représentants des "gilets jaunes" français sont même arrivés à Bamako en début de semaine pour y prendre part. L'activiste Franco-africain et leader du mouvement anti-franc CFA Kemi Seba est aussi présent dans la capitale malienne pour la même cause.

L'interdiction de la manifestation intervient dans un contexte où l'armée malienne fête le 60ème anniversaire de sa création, le 20 janvier 1960.

Dans un discours prononcé à l'occasion, le président de la transition malienne Bah N'DAW a rendu hommage aux forces militaires étrangères basées au Mali, dont celles françaises.

"Je voudrais renouveler la gratitude de notre pays envers la communauté internationale dont les armées sont à nos côtés et dont les soldats risquent leur vie pour la libération de notre pays", a-t-il déclaré.

La France est présente au Mali dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, à travers sa force Barkhane lancée depuis le 1er août 2014. Cette force intervient dans d'autres pays du Sahel menacés par le terrorisme, dont le Niger et le Burkina Faso.

Tout comme au Mali, dans les autres pays aussi la présence militaire française est régulièrement dénoncée par une partie de l'opinion qui l'assimile à une perpétuation de l'impérialisme français sur ses anciennes colonies.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın