Afrique

Mali : Assimi Goita promet de vaincre le terrorisme et de consacrer la réconciliation nationale

-Goita s’exprimait lundi soir dans un discours à la Nation à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance du Mali (22 septembre 1960).

Nadia Chahed   | 22.09.2020
Mali : Assimi Goita promet de vaincre le terrorisme et de consacrer la réconciliation nationale

Tunis

AA/Tunis

Le Président du Conseil national pour le Salut du peuple CNSP, le colonel Assimi Goita a promis au peule malien de gagner la guerre contre le terrorisme et de travailler pour la mise en œuvre intelligente et efficiente de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Goita s’exprimait lundi soir dans un discours à la Nation à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance du Mali (22 septembre 1960).

" Notre chère patrie est à la croisée des chemins et est confrontée à des défis multiples. Soixante (60) ans d’indépendance, que de chemin parcouru, de progrès réalisés, de moments d’incertitudes, de doutes, d’interrogations et de moments moins glorieux", a-t-il déclaré ajoutant que "le Mali a été suffisamment éprouvé dans sa chair et dans son être par une crise multidimensionnelle".

"En 2020 encore, l’insécurité prévaut sur une large partie du territoire national. Les Forces de Défense et Sécurité se battent avec bravoure mais les guerres asymétriques, nous le savons tous, se gagnent difficilement. Elles se gagnent avec le temps, dans la détermination et dans la résilience", a noté Goita avant d'ajouter "je voudrais vous faire la promesse que nous gagnerons la guerre qui nous a été imposée".

Revenant sur la question des élections le président du CNSP a rappelé que les récentes élections ont participé au déclenchement de de la crise socio-politique que traverse actuellement le Mali d'où la nécessité "de veiller à ce que les élections, mécanisme essentiel du jeu démocratique, se tiennent désormais dans la transparence et sans parti pris de l’administration", a-t-il souligné.

Notant que "la réconciliation est une nécessité" pour l'avenir commun des Maliens, Goita a indiqué que "cette communauté de destin nous impose de transcender nos considérations personnelles, subjectives et partisanes".

"Nous travaillerons à une mise en œuvre intelligente et efficiente de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger en vue de créer les conditions optimales d’une paix durable. Les conclusions du Dialogue National Inclusif seront mises en œuvre avec toute la diligence requise", a-t-il assuré.

S'agissant de l’action du CNSP, le 18 août dernier, Goita a précisé qu'elle "n’est point le résultat de l’aventurisme pour faire une incursion dans la vie publique politique" mais "la résultante du pourrissement de la situation socio-politique persistante dont l’acuité mettait en mal le tissu social".

"Les hommes, qui forment le Comité National pour le Salut Public (CNSP), sont les enfants de cette nation, acquis à ses valeurs, capables comme chaque Malien doit pouvoir le faire, de se sacrifier pour l’intérêt général", a-t-il assuré.

"Nous travaillerons à ce que nul ne puisse impunément s’enrichir au détriment de l’Etat et des citoyens", a-t-il promis soulignant que "nos institutions ne serviront plus de refuges à ceux qui cherchent, au moyen de certains mécanismes, à se soustraire à l’action de la justice, dévoyant ainsi l’immunité de ses finalités".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın