Sante, Afrique

Madagascar : une nouvelle épidémie de peste fait 7 morts

Nadia Chahed   | 07.09.2021
Madagascar : une nouvelle épidémie de peste fait 7 morts

Antananarivo


AA/Antananarivo/Sandra Rabearisoa

Alors que le nombre de cas de Covid-19 baisse considérablement à Madagascar (moins de 5 cas par jour), le pays fait face à une résurgence inquiétante de l’épidémie de peste.

D’après les informations émanant du ministère de la Santé, au moins 7 décès dont 6 cas confirmés de peste pulmonaire ont été enregistrés depuis le 25 août dernier dans la commune de Miandrandra, dans la région d'Itasy, située dans la partie centrale d’Antananarivo, capitale de Madagascar.

Fièvre, maux de tête, malaise général, pneumonie avec des essoufflements, douleurs thoraciques sont les principaux symptômes de la forme pulmonaire.

Depuis le week-end dernier 22 autres cas suspects sont en cours de traitement. La semaine dernière, une délégation composée des représentants du ministère de la Santé Publique et de l’Institut Pasteur de Madagascar a fait le déplacement dans la commune concernée pour y faire une intervention d’urgence.

A l’issue d’une réunion avec les forces de l’ordre, un barrage sanitaire a été mis en place à l’entrée de cette commune afin de contrôler les entrées et les sorties, ainsi que pour empêcher la propagation de l’épidémie.

D’après les explications d’un responsable au sein de la Direction Générale de la Médecine préventive au sein du ministère de la Santé, ces nouveaux cas de peste seraient liés à la période de retournement de morts (en malgache « Famadihana»), une pratique traditionnelle qui a lieu pendant les mois d’août et septembre.

« Quand les familles retournent les dépouilles des personnes atteintes de la peste, l’épidémie se propage facilement », explique ce même responsable. Le ministre de la Santé réitère que le retournement de morts ou « Famadihana » demeure interdit sur tout le territoire national jusqu’à nouvel ordre surtout dans trois région à savoir Analamanga, Bongolava et Itasy.

La peste est considérée comme une maladie saisonnière à Madagascar. Le pays a fait face à une flambée épidémique de peste pulmonaire urbaine en 2018 qui a fait près d’une centaine de morts.

D’après l’Institut Pasteur de Madagascar, la peste est une maladie endémique dans la Grande île avec un nombre de cas humains variant de 280 à 600 par an. La peste sévit dans quatre foyers dont celui des Hauts – Plateaux situés dans la partie centrale du pays.

La saison de la peste s’étend généralement entre le mois de juillet jusqu’en avril selon les zones concernées.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın