Afrique

Madagascar : ouverture d'un colloque national sur l'assainissement du secteur foncier

Ekip   | 08.06.2022
Madagascar : ouverture d'un colloque national sur l'assainissement du secteur foncier

Antananarivo

AA/Antananarivo/ Sandra Rabearisoa

« L’assainissement du secteur foncier doit se faire sans état d’âme. Pour cela, nous avons besoin d’une justice transparente et proche du peuple », tels ont été les propos du Président de la République malgache, Andry Rajoelina lors de la cérémonie de lancement du colloque national sur le secteur foncier au Centre de Conférence International à Ivato, Antananarivo ce mercredi 8 juin.

La rencontre s’étendra sur trois jours et a pour objectif d’identifier des solutions durables pour résoudre les problèmes qui minent le secteur foncier à Madagascar. Le Président a notamment évoqué la nécessité d’informatiser toutes les instances en charge de la gestion foncière. En effet, la plupart des titres ou cadastres fonciers sont encore conservés en version papier dans les bureaux administratifs. Une situation qui pourrait faciliter la falsification des documents.

Au mois de mai dernier, au cours d’une interview exclusive accordée à un quotidien local, le Chef de l’Etat avait également annoncé sa proposition en vue de la mise en place d’un tribunal spécial foncier. Pour concrétiser sa proposition, il entend effectuer une démarche auprès du Conseil Supérieure de la Magistrature (CSM).

Durant la même interview, le Président avait confié que « durant mes tournées, il n’y a pas eu une seule région où les gens ne se plaignent d’abus de pouvoir et de faits de corruption liés aux litiges fonciers. Certaines personnes en font même leur métier, en usant de toutes formes d’abus pour s’accaparer les terres de particuliers ».

Il a aussi souligné que des personnes malintentionnées profitent du fait que beaucoup de Malagasy sont des illettrés pour s’approprier les terres pourtant déjà exploitées depuis des années.

D’après le député Naivo Raholdina, président de la Commission en charge de l'aménagement du territoire et la gestion foncière à l’Assemblée Nationale, « plus de 90% des affaires qui passent devant la Justice sont liés aux litiges fonciers et aux décisions de justice jugées inéquitables ».

Une commission d’enquête est déjà en place au niveau du parlement pour se pencher sur ces affaires litigieuses. Le secteur foncier est aussi miné par la corruption dans la Grande île. Le rapport annuel du Bureau Indépendant anti – corruption en 2020 révèle que les doléances en matière de litige foncier trônent en tête de la liste des dossiers traités pour motif de corruption.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın