Afrique

Madagascar : 1,35 million de personnes menacées par la faim dans le Sud

-A cause de la sécheresse et de la crise liée au Covid-19.

Nadia Chahed   | 12.01.2021
Madagascar : 1,35 million de personnes menacées par la faim dans le Sud

Tunis

AA/Tunis

Le sud de Madagascar est au bord d’une « crise humanitaire », le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies estime que 1,35 million de personnes ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence, a rapporté l'ONU sur son site.

En cause, plus de trois années consécutives de sécheresse qui ont anéanti les récoltes et entravé l’accès à la nourriture, ainsi qu’une une forte récession déclenchée par la pandémie de Covid-19, qui aggrave fortement les souffrances de la population. Selon l’agence onusienne basée à Rome, cette crise va accentuer le nombre de personnes souffrant de la faim, précise la même source.

Selon les prévisions, plus du tiers de la population de la région (1,35 million de personnes) sera en situation d’insécurité alimentaire. Ce chiffre est presque le double de ce qu’il était à la même période l’année dernière.

« Avec la sécheresse qui persiste jusqu’en 2021 et une dernière récolte médiocre, les communautés fatiguées ont peu de ressources sur lesquelles s’appuyer », a déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève, Lola Castro, Directrice régionale du PAM pour l’Afrique australe et les États de l’océan Indien, citée par l'ONU.

Les enfants sont les plus touchés par la crise alimentaire et la plupart d’entre eux ont abandonné l’école pour mendier leur nourriture dans les rues. Une évaluation du PAM à Amboasary en octobre 2020 a révélé que trois enfants sur quatre sont absents de l’école - principalement pour aider leurs parents à chercher de la nourriture.

La prévalence de la malnutrition aiguë globale (MAG) chez les enfants de moins de 5 ans dans les trois régions les plus touchées (Androy, Anôsy et Atsimo Andrefana) s’élève à plus de 10%. Il s’agit du deuxième taux le plus élevé dans la région de l’Afrique de l’Est et australe, souligne encore l'ONU précisant que selon les dernières projections, le nombre d’enfants susceptibles de souffrir de malnutrition aiguë s’élève à plus de 135.000, dont plus de 27.000 sont classés comme graves.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın