Afrique

Libye/ ONU: Les deux protagonistes du conflit participent aux pourparlers de la Commission militaire

La mission onusienne a indiqué avoir tenu deux réunions séparées « fructueuses », par visioconférence, avec les délégations du gouvernement et des milices de Haftar.

Mona Saanouni   | 11.06.2020
Libye/ ONU: Les deux protagonistes du conflit participent aux pourparlers de la Commission militaire

Libyan

AA/Walid Abdallah

La mission d’appui des Nations Unies en Libye a annoncé, mercredi, que les délégations du gouvernement libyen et de la milice du Général renégat Khalifa Haftar, participent pleinement « dans un troisième round de pourparlers de la Commission militaire mixte 5+5 ».

Dans un communiqué publié sur son site officiel, la Mission a indiqué avoir tenu une réunion avec la délégation de Haftar, le 3 juin courant, et une autre réunion avec la délégation du gouvernement, mardi (hier).

Le communiqué ajoute que « les deux réunions, tenues par visioconférence, étaient fructueuses et ont permis à la Mission de l’ONU de discuter avec les deux délégations des derniers développements dans le pays ainsi que de noter leurs recommandations sur le draft d’un accord de cessez-le-feu, remis aux deux parties le 23 février dernier ».

La mission de l’ONU a salué « l’engagement des deux délégations dans le processus de dialogue de la Commission militaire mixte».

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar a mené, depuis le 4 avril 2019, une attaque qui a finalement échoué à s'emparer de Tripoli, siège du gouvernement internationalement reconnu.

Au terme de cette agression un nombre considérable de morts et de blessés ont été recensés parmi la population civile de la capitale, ainsi que d'importants dégâts matériels.

La mission de l’ONU a appelé les deux parties à mettre fin à l’escalade pour éviter des dégâts humains supplémentaires et de nouveaux afflux de déplacés.

Elle a assuré, dans ce contexte, être préoccupée par la mobilisation et l’escalade qui ont eu lieu dans la ville de Syrte.

La Mission a annoncé qu’entre le 5 et le 8 juin courant, au moins 19 civils ont été tués, dont 3 femmes et 5 enfants, et au moins 12 autres ont été blessés à cause des raids aériens et des missiles de type Grad.

*Traduit de l'Arabe par Afef Toumi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın