Afrique

Libye : Le pacte avec la Turquie ne viole pas l'accord de Skhirat

- Le représentant permanent à l'ONU du gouvernement libyen d’entente nationale déclare que le pacte avec la Turquie ne viole aucun accord

Mourad Belhaj   | 21.12.2019
Libye : Le pacte avec la Turquie ne viole pas l'accord de Skhirat

Ankara

AA / Istanbul / Ali Semerci

Le représentant permanent du gouvernement d'entente nationale (reconnu par la communauté internationale) aux Nations unies (ONU), a déclaré, samedi, que l'accord avec la Turquie ne violait pas l'accord de Skhirat et n'avait pas besoin de l'approbation des organes législatifs.

Selon une déclaration publiée sur le site Internet du ministère libyen des Affaires étrangères, le représentant permanent libyen auprès de l'ONU a soumis une lettre au Conseil de sécurité, concernant le protocole d'accord, signé fin novembre, avec la Turquie.

Cette lettre indique que la Libye a le droit de conclure un accord avec n'importe quel pays du monde et que ce droit est garanti par le droit international.

Le diplomate libyen a qualifié "d'ingérence dans les affaires intérieures libyennes", la lettre adressée par le gouvernement égyptien au Conseil de Sécurité, critiquant l'accord entre Ankara -Tripoli. Dans sa lettre, le diplomate libyen a ajouté que les résolutions de l'ONU sont violées par les pays qui soutiennent Khalifa Haftar.

Le 17 décembre, le Caire a déposé une demande auprès du Conseil de Sécurité affirmant que le pacte entre Ankara et Tripoli violait un accord que le Conseil avait approuvé en 2011, concernant l'armement des milices dans l'ouest de la Libye.

La lettre affirme en outre que l'accord viole également l'accord de Skhirat du 17 décembre 2015 entre les parties belligérantes en Libye.

Le 27 novembre, Ankara et Tripoli ont conclu deux mémorandums d'accord distincts, l'un sur la coopération militaire et l'autre sur les frontières maritimes des pays dans la Méditerranée orientale.

Suite à l'accord de coopération militaire, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu'Ankara pourrait envisager d'envoyer des troupes en Libye, si le gouvernement de Tripoli en faisait la demande.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın