Afrique

Libye: Le gouvernement d'entente nationale détruit un hangar de drones dans la base d’al-Jafra

Lors d’un bombardement effectué par un avion militaire contre la base, vendredi à l’aube

Mona Saanouni   | 26.07.2019
Libye: Le gouvernement d'entente nationale détruit un hangar de drones dans la base d’al-Jafra

Libyan

AA/Walid Abdallah

Les forces du gouvernement libyen d'entente nationale ont annoncé, vendredi, la destruction d’un hangar de drones et d’un avion de transport dans la base d’al-Jafra.

Le commandant des opérations conjointes de la région Ouest, placée sous l’autorité des forces du gouvernement d'entente nationale, a précisé, dans un communiqué, qu’un avion militaire a bombardé, vendredi à l’aube, la base aérienne d’al-Jafra (centre de la Libye).

La base d’al-Jafra constitue le siège des opérations des forces du commandant à la retraite Khalifa Haftar dans son attaque contre la capitale Tripoli.

Le communiqué, publié sur la page officielle de l’opération « Volcan de la colère », ajoute que le bombardement a détruit le hangar des drones et un avion de transport de type « Iliouchine II-76 », utilisé dans le transport des munitions et des systèmes de défense aérienne.

Des témoins oculaires ont indiqué à Anadolu que les explosions causées par le bombardement s’étaient poursuivies jusqu’aux premières heures du matin dans la base d’al-Jafra, située à 600 kilomètres de l’endroit des confrontations à Tripoli.

La base d’al-Jafra réunissait les drones de type « Wing Loong » fabriqués en Chine et fournis aux forces de Haftar par les Emirats, selon des sources libyennes.

Des attaques ont été dernièrement perpétrées par ces drones contre des quartiers résidentiels dans la capitale Tripoli, à partir de la base d’al-Jafra.

Quatre mois après le lancement de l’opération militaire contre Tripoli, les forces de Haftar n’ont pas réussi à s’infiltrer réellement dans la ville de Tripoli et ont enregistré plusieurs défaites.

Les forces du gouvernement de consensus on, entre autres, pris le contrôle de la base des opérations de Haftar dans la ville de Garian, ce qui avait obligé ce dernier à déplacer la salle des opérations à la base aérienne d’al-Jafra.

L’attaque des forces de Haftar contre Tripoli a fait plus de mille morts et près de 5500 blessés, depuis le début de l’opération et jusqu’au 5 juillet courant, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın