Afrique

Libye : l'armée de l'air mène 10 raids contre des positions de Haftar au sud de Tripoli

Simultanément avec le lancement de l'opération de libération de l'aéroport de Tripoli de la milice de Haftar.

Mona Saanouni   | 03.06.2020
Libye : l'armée de l'air mène 10 raids contre des positions de Haftar au sud de Tripoli

Libyan

AA/ Libye

L'armée libyenne a annoncé, mercredi, avoir mené 10 raids aériens contre des véhicules et des membres de la milice du général renégat Khalifa Haftar à l'aéroport de Tripoli et d'autres zones au sud de la capitale.

C'est ce qui ressort d'une déclaration faite par le porte-parole de l'armée libyenne, Mohamed Gnounou publiée sur la page Facebook officielle de l'opération Volcan de la colère.

"L'armée de l'air a mené, depuis mercredi matin, 10 raids visant des véhicules et des membres de la milice terroriste de Haftar à l'aéroport de Tripoli et (dans les régions de ) Kasr Bin Ghachir, Ouadi al-Rabii et al-Gaouiaaé, a déclaré Gnouou sans donner plus de détails.

Plus tôt dans la journée de mercredi, l'armée a annoncé officiellement le lancement de l'opération de libération de l'aéroport de Tripoli de la milice de Haftar.

L’aéroport de Tripoli était un aéroport international desservant la capitale, il est situé à environ 27 km de Tripoli dans la région de Kasr Bin Ghachir.

Mais l'aéroport est fermé depuis 2014, en raison des dommages considérables qu'il a subis à la suite des affrontements dont il a été témoin à l'époque, entre les forces "Fajr Libye" affiliées au gouvernement libyen et les milices de Zentan fidèles à Haftar.

Les vols ont été déroutés vers l'aéroport international de Mitiga.

En moins de deux mois, l'armée libyenne a réussi à libérer toutes les villes de la côte ouest, jusqu'à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique "Al-Wattia" et des villes de Badr et Tiji, ainsi que la ville d'Al-Asabi'a (sud-ouest de Tripoli).

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar a lancé, depuis le 4 avril 2019, une attaque infructueuse pour prendre le contrôle de la capitale, Tripoli, siège du gouvernement. Ce qui a causé des morts et des blessés parmi la population civile, ainsi que d'importants dégâts matériels.

*Traduit de l’Arabe par Mona Saanouni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın