Afrique

Libye: L'activiste Hanan Al Barassi assassinée par balles à Benghazi

Wejden Jlassi   | 10.11.2020
Libye: L'activiste Hanan Al Barassi assassinée par balles à Benghazi

Trablus

AA/ Tripoli

Des médias libyens et des témoins oculaires ont rapporté, mardi, que des hommes armés ont assassiné l'activiste Hanan Al-Barassi, à Benghazi (à l'est du pays).

Les mêmes sources ont fait savoir que des hommes armés, à bord de trois véhicules ont tiré sur l'activiste Al-Barassi alors qu'elle descendait de sa voiture au niveau de la rue Achrine dans le centre de Benghazi.

La chaîne libyenne “Febrayer TV” a accusé une milice affiliée à Saddam, fils du général putschiste Khalifa Haftar, d'avoir assassiné l'avocate, Hanan Al-Barassi, sans révéler plus de détails.

Pour sa part, le quotidien en ligne " The Libya Observer" (dans sa version anglaise), a indiqué que l'assassinat est survenu quelques jours après une critique sévère du fils du général belliqueux Khalifa Haftar ainsi que le ministre de l'Intérieur du gouvernement de l'est du pays.

Deux heures avant son assassinat, la victime est apparue dans une vidéo diffusée en direct sur sa page officielle Facebook, dans laquelle elle a fustigé un certain nombre des partisans de Haftar.

Le corps de l'activiste Al-Barassi a été transporté à «l'hôpital Al-Galaa» de Benghazi, selon des médias locaux.

Dans une autre vidéo publiée dimanche sur les réseaux sociaux, la victime avait révélé qu'une tentative d'assassinat visant sa fille a été déjouée à Benghazi.

Quelques semaines plus tôt, elle avait annoncé dans une autre séquence, qu'elle avait été victime d'une tentative d'assassinat planifiée par un responsable de la sécurité dans l'est de la Libye, sans dévoiler son identité.

En mars dernier, la militante a été enlevée, par un groupe armé à Benghazi, après avoir critiqué l'offensive lancée par le général putschiste Khalifa Haftar sur Benghazi, avant d'être libérée.

Al-Barassi, 46 ans, est une figure médiatique connue pour la virulence de ses critiques contre les responsables de l'est de la Libye, accusés de corruption et de richesse illicite.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.