Afrique

Libye : 3 civils blessés lors d’un bombardement de la milice Haftar sur Tripoli

Le centre des médias affilié au gouvernement libyen a déclaré que plus de 30 roquettes avaient été tirées par la milice sur des maisons civiles, à proximité de l'aéroport de Mitiga.

Mourad Belhaj   | 22.04.2020
Libye : 3 civils blessés lors d’un bombardement de la milice Haftar sur Tripoli

Trablus

AA / Tripoli / Walid Abdallah 

3 civils ont été blessés en Libye, mercredi, à la suite du bombardement de la milice du général à la retraite Khalifa Haftar, visant les quartiers environnants l'aéroport international de Mitiga, à Tripoli.

Le conseiller médias du ministère de la Santé du gouvernement d’entente nationale, Amin Al-Hechmi, a déclaré à l’Agence Anadolu que trois civils, dont un travailleur africain, ont été blessés lors d’une attaque aux missiles visant des quartiers résidentiels de la capitale, Tripoli, dont les quartiers environnants l'aéroport international de Mitiga.

Le centre des médias de l'Opération "Volcan de la colère, relevant du gouvernement d’entente, a publié des photos montrant les effets du bombardement de la milice de Haftar sur des maisons proches de l'aéroport international de Mitiga et de la zone d'Arada.

Un bref communiqué du centre des médias a déclaré que : "Plus de 30 roquettes Grad ont été tirées par la milice terroriste de Haftar sur les maisons des civils".

Selon des observateurs, l'intensification des attaques de la milice contre des cibles civiles à Tripoli, intervient pour compenser les lourdes pertes que leur ont infligées récemment les forces du gouvernement d’entente nationale, notamment la perte des villes de la côte ouest du pays, à la frontière tunisienne.

Bien que la milice de Haftar ait annoncé, le 21 mars, avoir approuvé une trêve pour se concentrer sur les efforts pour faire face à la pandémie de coronavirus, elle poursuit une offensive, qui a commencé le 4 avril 2019, pour prendre le contrôle de Tripoli, siège du gouvernement d’entente nationale, internationalement reconnu.

En réponse aux violations de la milice de Haftar, le gouvernement a lancé, le 26 mars, une opération militaire baptisée "Tempête de paix" contre les forces du chef de guerre libyen, qui conteste la légitimité et l’autorité du gouvernement de Tripoli.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın