Afrique

Les forces de Haftar acceptent l’appel au cessez-le-feu

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d'entente, Fayez al-Sarraj a déclaré samedi que son gouvernement saluait l'appel au cessez-le-feu turco-russe en Libye

1 23   | 12.01.2020
Les forces de Haftar acceptent l’appel au cessez-le-feu

Tunisie

AA – Libye

Le porte-parole des forces du général à la retraite Khalifa Haftar, Ahmed al-Mismari, a annoncé, samedi, avoir accepté l’appel au cessez-le-feu dès la première minute de dimanche.

Dans une intervention télévisée, al-Mismari a affirmé son engagement en faveur du cessez-le-feu, après avoir indiqué précédemment qu'il refusait de respecter l’initiative turco-russe.

En effet, les présidents Erdogan et Poutine ont appelé, mercredi, dans une déclaration commune à l'issue de leur réunion à Istanbul, à un cessez-le-feu en Libye à partir de dimanche à minuit.

Al-Mismari a déclaré que «ses forces respecteront un cessez-le-feu, à partir de 24h01 du dimanche 12 janvier2020, à condition que la partie adverse respecte le cessez-le-feu à ce moment-là».

«La réponse sera sévère en cas de violation de cette trêve» a-t-il mis en garde.

Jusqu’à 21h45 (GMT), le Conseil de Présidence du gouvernement libyen d’entente nationale n’a pas répondu à la déclaration des forces de Haftar acceptant cessez-le-feu.

Cependant, le président du Conseil présidentiel Fayez al-Sarraj a déclaré, samedi dernier, que son gouvernement saluait l'initiative turco-russe de cessez-le-feu en Libye.

«Nous saluons l'initiative turco-russe et toutes les initiatives visant à un cessez-le-feu en Libye tant qu'elle est compatible avec le retrait des forces de l'agresseur», a affirmé al-Sarraj dans un communiqué rendu public par son cabinet.

«Nous ferons tout notre possible pour empêcher un retour à l'Etat militaire car nous souhaitons consolider l'Etat. Toutefois, nous exerçons notre droit légitime de défendre notre peuple et notre capitale et de repousser les offensives» a-t-il ajouté.

Il est à rappeler que les forces de Haftar ont lancé, depuis le 4 avril, une offensive, en perte de vitesse, pour prendre le contrôle de Tripoli, faisant échouer les efforts des Nations Unies pour organiser une conférence de dialogue entre les Libyens.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın