Politique, Afrique

Le Togo, seul pays africain à voter contre le projet de résolution sur Jérusalem

-L'Assemblée générale des Nations Unies a voté avec une majorité de 128 voix en faveur de la résolution sur Jérusalem, soit 66,3% des voix.

Esma Ben Said   | 21.12.2017
Le Togo, seul pays africain à voter contre le projet de résolution sur Jérusalem

Lome

AA/Lomé/Alphonse Logo
Le Togo est le seul pays africain à avoir voté jeudi contre la résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël.

L'Assemblée générale des Nations Unies a voté avec une majorité de 128 voix en faveur de la résolution sur Jérusalem, soit 66,3% des voix.

Sur les 193 États membres de l'Assemblée générale, 35 se sont abstenus.

Neuf pays ont voté contre la résolution. Il s’agit des Etats-Unis, d’Israël, du Togo, du Guatemala, du Honduras, des Îles Marshall, de la Micronésie, de Nauru, et de Palau.


-Lomé, allié d’Israël en Afrique

Le Togo et Israel entretiennent depuis plusieurs années de bonnes relations bilatérales, rappellent les observateurs. C'est d'ailleurs dans le cadre du renforcement de cette relation que Lomé avait négocié et obtenu l'organisation d'un sommet Israël-Afrique sur "la sécurité et le développement" qui devrait se dérouler au Togo en octobre dernier, pour sanctionner un retour en force d'Israel en Afrique.

Le Sommet avait finalement été reporté sine di, sous la pression de nombreux pays africains et à la suite de grandes manifestations de l'opposition togolaise.

Joint par Anadolu, le ministre togolais des affaires étrangères de la coopération et de l'intégration africaine, Robert Dussey, a refusé de commenter le vote.

Le projet de résolution a souligné que le statu quo de Jérusalem est une question qui fait partie de la solution finale et qui doit être résolue par des négociations directes entre les Palestiniens et les Israéliens, conformément aux décisions du Conseil de sécurité.

Ce projet de résolution a également exprimé son inquiétude face aux récentes décisions concernant le statut de la ville Sainte, et a affirmé que toutes décision ou action "dont l'objectif est de modifier le caractère, la situation, la composition géographique ou démographique de la ville n'a aucun effet juridique, est nulle et non avenue et devrait être amendée pour être conforme aux résolutions du Conseil de sécurité pertinentes".

Ce projet de résolution a aussi appelé tous les États "à s'abstenir d'établir des missions diplomatiques dans la ville de Jérusalem conformément à la résolution 478 de 1980 du Conseil de sécurité".

Il convient de rappeler que la décision de Trump de reconnaitre officiellement Jérusalem (Est et Ouest) comme la capitale de l'État d'Israël et le transfert de son ambassade de Tel-Aviv à la ville occupée, annoncée le 6 décembre, a suscité une vague internationale de condamnations.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni, lundi, pour voter sur le projet d'une résolution arabe au sujet de Jérusalem.

La résolution a été approuvée par 14 membres du Conseil de sécurité de l'ONU sauf les États-Unis qui s'y sont opposés.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın