Afrique

Le parlement marocain dénonce une résolution européenne sur la crise migratoire avec l'Espagne

- Le Parlement européen a voté jeudi une résolution condamnant "l'utilisation par le Maroc du fichier des mineurs dans la crise migratoire de la ville de Ceuta", comme le décrit la résolution

1 23   | 11.06.2021
Le parlement marocain dénonce une résolution européenne sur la crise migratoire avec l'Espagne

Istanbul

AA / Rabat

Le parlement marocain a dénoncé vendredi la résolution votée par le Parlement européen concernant la crise entre Rabat et Madrid, au sujet de la question migratoire vers la ville de Ceuta, sous administration espagnole.

C'est ce qui ressort du communiqué publié par le "Parlement marocain" au terme d'une réunion d'urgence tenue avec les chefs de blocs parlementaires, jusqu'à une heure tardive de la nuit, et consulté par l'Agence Anadolu.

Le Parlement européen a voté une résolution rejetant ce qu'il considérait comme "l'instrumentalisation par le Maroc du dossier des mineurs (non accompagnés) dans la crise migratoire vers la ville de Ceuta", approuvée par 397 voix pour, 85 contre et 196 abstentions.

Selon la décision du Parlement européen, le Maroc utilise les mineurs comme outil de "pression politique" sur l'Espagne, après avoir récemment "assoupli" les contrôles aux frontières, ce qui a augmenté le nombre de migrants vers l'enclave espagnole.

A cet égard, le parlement marocain a considéré la résolution européenne comme "manœuvre pour détourner l'attention de la crise politique entre le Maroc et l'Espagne".

"La décision est une tentative ratée d'européaniser une crise bilatérale (entre le Maroc et l'Espagne)", lit-on dans ledit communiqué.

La chambre des représentants (Maroc) a regretté "l'instrumentalisation du Parlement européen, comme moyen de pression, par un certain nombre d'eurodéputés, qui ignorent l'importance du partenariat entre le Maroc et l'Union européenne", précise la même source.

Début juin, le roi Mohammed VI du Maroc a donné ses instructions pour « régler la question des mineurs non accompagnés » qui se trouvent en situation irrégulière dans les pays européens, notamment la France et l'Espagne, ce qui a conduit au retour de dizaines de mineurs au Maroc.

Le nombre de mineurs marocains non accompagnés en Europe, notamment en Espagne et en France, est d'environ 20 000, selon les associations non gouvernementales marocaines.

La relation entre Rabat et Madrid est marquée par une crise à la suite de l'accueil par l'Espagne d'Ibrahim Ghali, chef du "Polisario", pour se soigner du coronavirus sous une "fausse identité", entre le 21 avril dernier et le premier juin courant, en plus de l'afflux d'environ 8 000 migrants irréguliers dans la période qui s'étend du 17 au 20 mai, vers l'enclave espagnole de Ceuta.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi.



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın