Afrique

L'armée libyenne avance à Qasr Bin Ghachir et atteint la périphérie de Tarhouna

Les forces de l'armée libyenne ont contrôlé 22 véhicules, ont saisi des munitions et des transporteurs de troupes appartenant à la milice du général renégat Khalifa Haftar.

Mona Saanouni   | 04.06.2020
L'armée libyenne avance à Qasr Bin Ghachir et atteint la périphérie de Tarhouna

Libyan

AA/ Tripoli

L'armée libyenne a annoncé, jeudi, qu'elle progresse à l'intérieur de Qasr Bin Ghachir, dernière région contrôlée par la milice de Haftar dans la capitale Tripoli, affirmant qu'elle a atteint la frontière administrative de la ville de Tarhouna (sud-est).

C'est ce qui ressort d'un communiqué publié par le centre de médias de l'opération Volcan de la colère, après l'annonce de l'attaque méenée depuis 3 axes contre Tarhouna, dernière ville de l'ouest de la Libye contrôlée par la milice du général renégat Khalifa Haftar.

"Nos forces poursuivent leur progression dans Qasr Bin Ghachir, Souq al-Khamis, jusqu'à l'entrée de Famm Molgha à l'intérieur des frontières administratives de la ville de Tarhouna, au sud-est de la capitale", a indiqué l'armée libyenne.

La même source a ajouté que "l'unité anti-terroriste à l'axe de Wadi al-Rabii dans le sud de Tripoli a pris le contrôle d'un entrepôt de munitions, de 5 véhicules militaires, 3 véhicules blindés, 7 chars et transporteurs de soldats et 3 artilleries".

Plus tôt dans la journée de jeudi, les forces du gouvernement libyen a annoncé la libération des zones d'Aïn Zara et de Wadi Al-Rabi au sud de la capitale Tripoli (ouest) de la milice de Haftar.

L'armée libyenne a libéré,mercredi, l'aéroport international de Tripoli dans le sud de la capitale, un an après le contrôle de la milice de Haftar.

Les forces gouvernementales oeuvrent maintenant à reprendre le contrôle de la région de Qasr Bin Ghachir, dernière zone contrôlée par la milice de Haftar à Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté inetrnationale.

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar a lancé, depuis le 4 avril 2019, une attaque infructueuse pour prendre le contrôle de la capitale, Tripoli, siège du gouvernement. Ce qui a causé des morts et des blessés parmi la population civile, ainsi que d'importants dégâts matériels.

Depuis le lancement de l'opération "Tempête de paix" le 25 mars dernier, l'armée libyenne a réussi à libérer toutes les villes de la côte ouest, jusqu'à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique "Al-Wattia" et des villes de Badr et Tiji, ainsi que la ville d'Al-Asabi'a (sud-ouest de Tripoli).

*Traduit de l’Arabe par Mona Saanouni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın