Afrique

La Guinéenne Bintou Keita, nouvelle cheffe de la mission de l’ONU en RDC

Elle remplace à ce poste, l’algérienne Leilla Zerrougui, nommée en 2017.

Lassaad Ben Ahmed   | 14.01.2021
La Guinéenne Bintou Keita, nouvelle cheffe de la mission de l’ONU en RDC

Congo, The Democratic Republic of the

AA - Kinshasa - Pascal Mulegwa

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a nommé jeudi, la guinéenne Bintou Keita, représentante spéciale de l'ONU en République démocratique du Congo et cheffe de la mission onusienne (Monusco) déployée dans ce pays depuis plus de 20 ans.

Elle remplace à ce poste, l’algérienne Leilla Zerrougui, nommée en 2017.

Dans un communiqué, les Nations Unies rapportent que Mme Keita assumait depuis janvier 2019, les fonctions de sous-secrétaire générale pour l'Afrique, dans les départements des affaires politiques et de consolidation de la paix et des opérations de paix.

Bien avant, elle avait été aussi sous-secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix de novembre 2017 à décembre 2018.

Keita apporte à ce poste une riche expérience de plus de 25 années de service au sein des Nations Unies.

Parmi les postes les plus récents qu’elle a occupés figurent ceux de Responsable de la gestion de la crise de l’Ebola en Sierra Leone et de Chef de la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre l’Ebola (MINUAUCE).

Elle a servi dans plusieurs fonctions de gestion et de direction auprès du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) au Tchad, au Congo, à Madagascar, au Cap-Vert, au Rwanda, au Burundi et à New York.

De 2007 à 2010, Bintou Keita était Représentante exécutive adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB).

Elle a également travaillé avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Agence canadienne de développement international (ACDI) en Guinée.

Pour rappel, LaMonusco était la plus grande mission de l’ONU dans le monde avec environ 20 000 hommes.

Confrontée à des coupes budgétaires et au retrait de ses hommes, elle est devancée actuellement par les missions déployées au Mali (Minusma, 15 mille hommes) et la mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss, 17 mille hommes).

Son budget annuel est d'environ un milliard de dollars.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın