Économie, Afrique

La Banque mondiale approuve un prêt de 450 millions de dollars au Maroc

- En vue d'étendre la disponibilité des services financiers et des infrastructures numériques

Khalid Mejdoup   | 18.06.2021
La Banque mondiale approuve un prêt de 450 millions de dollars au Maroc

Rabat

AA / Rabat

La Banque mondiale a approuvé un prêt de 450 millions de dollars au profit du Maroc en vue d'étendre la disponibilité des services financiers et numériques.

Par voie de communiqué parvenu à l'Agence Anadolu, la Banque mondiale (BM) a indiqué que ce prêt est le deuxième financement de la série programmatique d'appui aux réformes du gouvernement marocain, pour la promotion de l'inclusion financière et numérique, pour les particuliers et les entreprises.

"La crise du coronavirus a eu un impact disproportionné sur les groupes les plus vulnérables, notamment les femmes, les jeunes, les travailleurs informels et les petites entreprises", a déclaré Jesko Hentschel, Directeur en charge des pays du Maghreb et Malte à la Banque mondiale.

Et Hentschel d'ajouter, "l'amélioration de l'accès aux services financiers et numériques, pour ces catégories de la société, s'est avérée essentielle pour limiter leur exclusion sociale pendant la crise".

En juin dernier, la Banque mondiale a annoncé le déblocage d'un prêt de 48 millions de dollars au profit du Maroc, pour l'aider à gérer les retombées de la pandémie du coronavirus.

A noter que jusqu'à jeudi soir, ce pays maghrébin dénombre 525 443 cas de contamination au virus, dont 9 225 décès, et 512 487 rémissions, selon les données du ministère marocain de la Santé.

Le nombre de bénéficiaires de la campagne de vaccination, qui a débuté le 28 janvier, a atteint jusqu'à samedi dernier, 9 372 000 personnes, sur environ 36 millions d'habitants.

Le 10 juin, la Banque mondiale s'attendait dans un rapport à une croissance de l'économie marocaine de 4,6 % en 2021, supérieure à ses attentes précédentes.

Les estimations de l'institution financière sont identiques aux attentes du Haut Commissariat au Plan (HCP) (organisme chargé de la production, de l'analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc), et proches des attentes de la Banque centrale marocaine de 4,7 % de croissance.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın