Afrique

INLUCC: La majorité des Tunisiens estime que la «corruption» s’est aggravée depuis 2011

-Selon une enquête de terrain menée par l’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption, auprès de mille familles tunisiennes.

Majdi Ismail   | 31.03.2021
INLUCC: La majorité des Tunisiens estime que la «corruption» s’est aggravée depuis 2011

Tunisia

AA/Tunis

L’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC/constitutionnelle indépendante) a fait savoir, mercredi, que la majorité des Tunisiens estime que la corruption s'est répandue davantage depuis 2011 et jusqu'à la fin de l'année dernière.

C’est ce qui ressort de la conférence de presse tenue par le président de l’INLUCC, Imed Boukhris, dans la capitale, Tunis, consacrée à la présentation des résultats d'une étude liée à une enquête quantitative de terrain sur la perception de la corruption en Tunisie pour l'année 2020.

L’Instance a mené cette enquête de terrain au cours des mois de novembre et de décembre derniers, sur un échantillon composé de mille familles tunisiennes.

Selon Boukhris, les résultats de l'étude ont conclu que «La majorité des Tunisiens estime que la corruption s’est aggravée depuis 2011 et jusqu'à aujourd’hui ».

«Plus de 80% des personnes interrogées estiment que l'impact de la corruption est négatif, tandis que 87,2% d'entre eux pensent qu'il a augmenté au cours de l'année écoulée», a souligné le président de l’INLUCC.

Et Boukhris d’ajouter, «28,5% des personnes interrogées ont été exposées au moins une fois à une situation de corruption en 2020, ce qui représente un défi majeur pour rétablir la confiance des citoyens dans les institutions publiques pendant le processus de transition démocratique en Tunisie».

Il est à noter que l'étude a été menée pour la troisième année consécutive, sous la supervision de l’INLUCC et avec un financement allemand assuré par la société du groupe « BJ », « Bjka Consulting », spécialisée dans les études de marché, les études marketing et les sondages.

En janvier dernier, Transparency International a déclaré, dans son rapport sur l'indice de perception de la corruption pour 2020, que la Tunisie avait obtenu 44 points sur 100, contre 45 en 2019, soit le score le plus élevé qu'elle a obtenu en 10 ans.

Selon l'organisation non gouvernementale internationale, la Tunisie s'est classée 69e au monde dans l'indice de perception de la corruption pour 2020, après avoir été classée 74e en 2019.

L'indice de perception de la corruption est basé sur 13 sondages et évaluations de la corruption effectués par des experts pour déterminer le niveau de corruption dans le secteur public dans 180 pays et territoires, utilisant une échelle de zéro à 100, où zéro correspond à un système très corrompu et 100 à un système très faiblement corrompu.

*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail






Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.