Afrique

Guinée Equatoriale : inauguration d'une école navale française régionale

Lassaad Ben Ahmed   | 28.07.2019
Guinée Equatoriale : inauguration d'une école navale française régionale

Equatorial Guinea


AA/Malabo/Fabien Essiane

Le secrétaire d’Etat français auprès du ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, Jean Baptiste Lemoyne, a inauguré dimanche dans la ville de Tica à une dizaine de kilomètres de Bata la deuxième ville du pays, en compagnie du Chef de l’Etat équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, l’Ecole navale à vocation régionale (ENVR), a constaté le correspondant d’Anadolu sur place.

Cette école va former chaque année 160 officiers mariniers, navigateurs, timoniers, mécaniciens, manœuvriers et guetteurs de flotte, qui viendront d’une quinzaine de pays africains, à savoir, Mauritanie, Cap vert, Sénégal, Guinée Conakry, Côte d’Ivoire, Togo, Bénin, Cameroun, Sao Tomé et Principe, Gabon, Congo Brazzaville, Angola, Comores, Madagascar et Mozambique.

«La création de l’Ecole Navale de Tica s’inscrit dans le cadre de l’architecture africaine de sûreté et de sécurité maritimes dans le Golfe de Guinée. Cette architecture a été décidée par les chefs d’Etats de la région en 2013, en vue de faire face aux actes illicites qui affectent l’espace maritime du golfe de Guinée», souligne Eleme Asumu, politologue équato-guinéen, au Micro d'Anadolu.

Arrivée en Guinée équatoriale le 27 juillet pour une visite officielle de deux jours, Jean Baptiste Lemoyne s’est entretenu avec les autorités équato-guinéennes dont le président Obiang Nguema Mbasogo.

Le Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères dispose d’un Détachement Militaire de Coopération (DMC) en Guinée Equatoriale depuis plusieurs années avec à sa tête un colonel résident au Cameroun voisin.

Ce détachement compte cinq militaires dont le rôle est essentiellement concentré sur le conseil des autorités militaires sur la sécurité intérieure de la Guinée équatoriale, l’aspect techniques et la coordination militaire.

La coopération militaire entre la Guinée équatoriale et la France, qui date des années 1960, s’est renforcé en 1988, avec la signature du premier partenariat entre les deux pays.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın