Afrique

Gouvernement libyen: la Russie derrière les attaques de vendredi à Tripoli

-Dans des déclarations à la presse, le ministre de l'Intérieur du gouvernement libyen d’entente nationale, Fathi Bashaga, a accusé Moscou d'être à l'origine du bombardement de l'aéroport de Mitiga et de la zone d’Abu Salim

Mourad Belhaj   | 28.02.2020
Gouvernement libyen: la Russie derrière les attaques de vendredi à Tripoli

Trablus

AA / Tripoli / Walid Abdallah

Le ministre de l'Intérieur du gouvernement libyen d’entente nationale, Fathi Bashaga, a déclaré vendredi, que les Russes étaient à l'origine des attaques qui ont visé "l'aéroport international de Mitiga" et le quartier d’Abu Salim dans la capitale, Tripoli.

C’est ce qui ressort des déclarations de Bashaga sur "February Channel"(privée).

"Il n'y aura pas de silence après aujourd'hui, et nous viserons toutes les positions des milices de Khalifa Haftar au sud de Tripoli. Nous sommes en mesure de répondre, et nous avons les capacités de répondre", a déclaré Bashaga.

Et d’ajouter: "Nous avons la confirmation que les Russes sont derrière les attaques d'aujourd'hui contre Mitiga et Abu Salim. Les Russes veulent détruire la Libye et Haftar veut le pouvoir".

Le ministre a souligné: "Nous n'avons pas d'autre choix que de déclencher l’offensive et d’éloigner les milices de Haftar de la capitale, Tripoli".

Il n'y a eu aucun commentaire russe officiel concernant les accusations du gouvernement libyen d’entente.

Jeudi, la mission de l'ONU en Libye a fermement condamné les violations persistantes du cessez-le-feu annoncé le 12 janvier, dont les bombardements répétés, au cours des deux derniers jours, de l'aéroport de Mitiga et des quartiers de Tripoli.

Les violations du cessez-le-feu en vigueur depuis le 12 janvier à l’initiative turco-russe, par Haftar, sont contraires à une résolution du Conseil de Sécurité qui en réclame le respect.

Depuis le 4 avril 2019, les forces de Haftar ont lancé une offensive pour prendre le contrôle de Tripoli (Ouest), siège du gouvernement d’entente internationalement reconnu, dont Haftar ne reconnaît ni la légitimité ni l’autorité.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın