Afrique

Covid-19 / Vaccin : l’Afrique risque d’être laissée pour compte, selon l’OMS

Mi-janvier, 40 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 ont été administrées dans 50 pays, pour la plupart à revenu élevé, mais en Afrique, seule la Guinée -pays à faible revenu- fournit des vaccins à ce jour.

Lassaad Ben Ahmed   | 21.01.2021
Covid-19 / Vaccin : l’Afrique risque d’être laissée pour compte, selon l’OMS

Congo, The Democratic Republic of the

AA - Pascal Mulegwa

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a exprimé ses inquiétudes, jeudi, face au retard de l’Afrique à se procurer des vaccins contre la Covid-19.

« L'Afrique risque d'être laissée pour compte alors que les pays d'autres régions concluent des accords bilatéraux, faisant grimper les prix », souligne l’agence onusienne, dans un communiqué.

Mi-janvier, 40 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 ont été administrées dans 50 pays, pour la plupart à revenu élevé, mais en Afrique, seule la Guinée - pays à faible revenu - fournit des vaccins à ce jour.

Ces vaccins n’ont été administrés qu'à 25 personnes alors que les Seychelles (pays à revenu relativement élevé) sont les seuls en Afrique à lancer une campagne nationale de vaccination.

« La thésaurisation des vaccins ne fera que prolonger l'épreuve et retarder le rétablissement de l'Afrique. Il est profondément injuste que les Africains les plus vulnérables soient obligés d'attendre les vaccins alors que les groupes à faible risque dans les pays riches sont mis en sécurité », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique.

«Les agents de santé et les personnes vulnérables en Afrique ont besoin d'un accès urgent à des vaccins sûrs et efficaces contre la Covid-19», a-t-elle indiqué dans le communiqué.

Le dispositif mondial d'accès au vaccin anti-Covid-19, Covax, codirigée par la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), Gavi, la Vaccine Alliance et l'OMS, a obtenu 2 milliards de doses de vaccin auprès de cinq producteurs, avec des options pour plus d'un milliard de doses supplémentaires

Le consortium s'est engagé à vacciner au moins 20% de la population mondiale d'ici la fin de 2021 en fournissant un maximum de 600 millions de doses sur la base de deux doses par individu décaissées par étapes, rappelle l’OMS.

« On s'attend à ce que 30 millions de doses initiales commencent à arriver dans les pays d'ici mars dans le but de couvrir 3% de la population générale, en donnant la priorité aux agents de santé et à d'autres groupes prioritaires, puis en les étendant pour couvrir d'autres groupes vulnérables, tels que les personnes âgées », explique l’OMs.

En dépit de la flambée des cas, les pays africains sont en moyenne à 42% prêts pour leurs campagnes de vaccination de masse, selon l’agence onusienne, qui juge toutefois qu’il s’agit d’une « amélioration par rapport au point de départ de 33% il y a deux mois ».

L’agence indique qu’il reste encore un « long chemin à parcourir pour atteindre le niveau de référence souhaité de 80% ».

Cela étant, sur une population de plus de 1,3 milliard de personnes, l'Afrique compte au 21 janvier 2021, plus de 3.300.000 cas de contamination à la Covid-19, avec plus de 2,7 millions de guérisons et 81 mille décès.

Dans le Monde, sur les 97 millions de personnes atteintes par la Covid-19, plus de 2 millions sont décédées et plus de 70 millions se sont rétablies, selon les chiffres de la plateforme "wordometers.info", jeudi.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın