Sante, Afrique

Covid-19: Les dirigeants d'Afrique australe fustigent les interdictions de voyage liées à la variante Omicron

- Le président sud-africain Cyril Ramaphosa demande la levée de ces restrictions "injustifiées et scientifiquement infondées qui ne font que désavantager les économies en développement"

Ekip   | 30.11.2021
Covid-19: Les dirigeants d'Afrique australe fustigent les interdictions de voyage liées à la variante Omicron

Johannesburg

AA / Johannesburg / Hassan Isilow

Les dirigeants d'Afrique australe ont exprimé leur mécontentement face aux décisions prises par plusieurs pays d'interdire les voyages en provenance d'une demi-douzaine d'États membres de la Communauté de développement de l'Afrique australe (CDAA), suite à la détection de la nouvelle variante Omicron du coronavirus.

"Les interdictions unilatérales de voyager imposées aux pays de la CDAA par le Royaume-Uni, l'Union européenne, les États-Unis et d'autres pays sont injustifiées. Les mesures relatives à la Covid-19 doivent être fondées sur la science, et non sur les sentiments anti-africains", a déclaré, dimanche en fin de journée, Lazarus Chakwera, président du Malawi, qui est aussi actuellement président de la CDAA, dans une brève déclaration sur sa page Facebook officielle.

Lors de son intervention, lundi, au Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) à Dakar, au Sénégal, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a critiqué les pays qui ont imposé des "restrictions injustes" en matière de voyage.

"Nous devons résister aux restrictions de voyage injustifiées et scientifiquement infondées qui ne font que désavantager les économies en développement", a déclaré Ramaphosa.

Des scientifiques sud-africains ont annoncé, la semaine dernière, la découverte d'une nouvelle variante de la Covid-19 comportant un grand nombre de mutations par rapport aux variantes précédentes et l'ont signalée à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui l'a baptisée Omicron.

S'adressant à la nation dimanche soir, le président sud-africain a déclaré que les restrictions de voyage actuelles étaient injustifiées et constituaient une discrimination injuste à l'égard de son pays et des nations voisines d'Afrique australe.

"L'interdiction de voyager n'est pas fondée sur des données scientifiques et ne sera pas non plus efficace pour empêcher la propagation de cette variante", a-t-il déclaré, ajoutant que la seule chose que les restrictions de voyage feront sera de nuire davantage aux économies des pays touchés et de miner leur capacité à répondre à la pandémie et à s'en remettre.

"Nous appelons tous les pays qui ont imposé des interdictions de voyage à notre pays et aux pays frères d'Afrique australe à revenir sur leurs décisions au plus vite et à lever les interdictions qu'ils ont imposées avant que nos économies et les moyens de subsistance de nos populations ne subissent de nouveaux préjudices", a-t-il déclaré.

Les pays visés par l'interdiction de voyager sont l'Afrique du Sud, la Namibie, le Lesotho, le Botswana, l'Eswatini, le Malawi, le Zimbabwe et le Mozambique.

Le président Ramaphosa a déclaré que l'apparition de la variante Omicron devait alerter le monde entier sur le fait que l'inégalité face aux vaccins ne pouvait perdurer.

"Tant que tout le monde ne sera pas vacciné, tout le monde sera en danger. Tant que tout le monde ne sera pas vacciné, nous devons nous attendre à ce que d'autres variantes apparaissent", a-t-il déclaré.

Le dirigeant sud-africain a ajouté qu'"au lieu d'interdire les voyages, les pays riches du monde doivent soutenir les efforts des économies en développement pour accéder à des doses de vaccin suffisantes et en produire sans délai pour leur population."

Cyril Ramaphosa a également appelé ses compatriotes à se faire vacciner et à suivre les directives sanitaires pour éviter d'être infectés, dans un pays où près de 3 millions de cas ont été signalés à ce jour et près de 90 000 décès sont à déplorer.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.