Afrique

Centrafrique : Réouverture de la grande mosquée de Mbaïki après 6 ans de fermeture

-La réouverture de la mosquée de Mbaïki succède à celle de plusieurs autres mosquées aussi bien à Bangui que dans d'autres villes jadis occupées par des miliciens Anti-Balaka (Groupe d'auto-défence à prédominance chrétienne).

Nadia Chahed   | 09.04.2019
Centrafrique : Réouverture de la grande mosquée de Mbaïki après 6 ans de fermeture

Tunis

AA/Tunis

La grande mosquée de Mbaïki, ville située à 105 Km au sud de Bangui, la capitale centrafricaine, a été ré-ouverte au bout de six ans de fermeture, ont rapporté mardi des médias locaux et africains.

Ravagée par la guerre et les conflits internes à dimension ethnique et religieuse qui ont secoué le pays à partir de 2013, la mosquée de Mbaïki a rouvert ses portes vendredi, a rapporté African daily Voice (ADV).

La cérémonie officielle de réouverture a eu lieu en présence de la ministre de l’Action humanitaire et de la réconciliation nationale, Virginie Mbaïkoua, de l’Imam Oumar Kobine Layama, président du Comité islamique centrafricain et des autorités administratives locales, précise la même source.

"Nous nous réjouissons de cette reprise des prières de nos frères musulmans car, c’est une occasion qui permettra à la ville de Mbaïki de traduire dans les faits les discours sur le vivre ensemble et la cohésion sociale", a déclaré à l'occasion Pascal Kiki, Maire de Mbaïki.

L’Imam Oumar Kobine Layama a, pour sa part, exhorté la population de Mbaïki et toute la communauté musulmane à militer pour un réel vivre ensemble afin de favoriser le décollage économique de cette région.

Il a, en outre, salué les efforts de la plateforme des leaders religieux de Mbaïki, des organisations de la jeunesse et féminine ainsi que des représentants du gouvernement qui "n'ont ménagé aucun effort" pour assurer la réouverture de ce lieu de culte.

La réouverture de la mosquée de Mbaïki succède à celle de plusieurs autres mosquées aussi bien à Bangui que dans d'autres villes jadis occupées par des miliciens Anti-Balaka (Groupe d'auto-défence à prédominance chrétienne), précise ADV.

Sur les 4,5 millions de personnes que compte la République centrafricaine, 15% sont musulmans, 25 % chrétiens et 60% animistes.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın