Afrique

Centrafrique : au moins 18 civils tués à Bambari

- Ils ont trouvé la mort dans des combats mardi entre l’armée centrafricaine et des rebelles.

Lassaad Ben Ahmed   | 17.02.2021
Centrafrique : au moins 18 civils tués à Bambari

Central African Republic

AA / Peter Kum

Au moins 18 civils centrafricains ont été tués, suite à des combats survenus mardi à Bambari (centre), entre les forces armées centrafricaines (FACA) et des rebelles, a-t-on appris de sources concordantes.

« Des combats violents entre les FACA (Forces armées centrafricaines, Ndlr) et des rebelles ont eu lieu mardi 16 février dans plusieurs quartiers de Bambari », a indiqué à l’Agence Anadolu, Victor Bissekoin, préfet de la Ouaka (dont Bambari est le chef-lieu).

Selon le pasteur Antoine Mbao-Bogo, président de la Croix Rouge Centrafricaine, « au moins 18 civils ont été tués et plus de quarante personnes ont été blessés dans ces combats ».

D’après le préfet de la Ouaka, des mortiers ont pilonnés pendant près de six heures de combats et des hélicoptères de l’armée régulière sont intervenus pour mettre en déroute les rebelles.

Dans un tweet mardi soir, le premier ministre centrafricain, M. Ngrebada Firmin, a annoncé que de « nombreux » rebelles ont été fait prisonniers au terme des combats, sans donner plus de détails.

Le chef du gouvernement centrafricain a par ailleurs félicité les forces de défense et de sécurité ainsi que les forces alliées pour « la libération totale » de la ville Bambari, chef-lieu de la préfecture de la Ouaka.

Pour rappel, c’est le 22 décembre que des rebelles se sont emparés de Bambari, la quatrième ville du pays, à 380km de Bangui la capitale, selon un communiqué du gouvernement.

Aucune violence n'aurait été perpétrée contre des civils; mais les combats entre des éléments de l’armée et les rebelles se sont déclenchés en fin de matinée le mardi 22 décembre.

L'attaque faisait suite aux accusations du gouvernement, selon lesquelles l'ancien président François Bozize chercherait à monter un coup d'État avec des groupes armés pour renverser le régime de Touadera.

La ville a été reprise, quelques semaines après, par les FACA et la mission onusienne (Minusca).

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın