Afrique

Cameroun / Diplomatie : l’ambassadeur de la Belgique convoqué

- Sur fond d'agression contre l’ambassade du Cameroun en Belgique, par des opposants au régime de Yaoundé.

Lassaad Ben Ahmed   | 15.06.2021
Cameroun / Diplomatie : l’ambassadeur de la Belgique convoqué

Cameroon

AA / Yaoundé / Peter Kum

L’ambassadeur de la Belgique au Cameroun, Eric Jacquemin, a été reçu par le ministre camerounais des Relations extérieures, Mbella Mbella Lejeune, « sur convocation de ce dernier », a annoncé la diplomatie camerounaise dans un communiqué, mardi.

« Cette entrevue a été l'occasion pour le ministre d'exprimer la vive préoccupation ainsi que la protestation du gouvernement camerounais, face à la répétition des actes de vandalisme perpétrés par certains groupuscules d'individus, à l'encontre des biens de l'État du Cameroun (Chancelleries, Résidences, etc.) ou de ses officiels, en Europe en général, et en Belgique en particulier », a souligné Yaoundé.

Le gouvernement a relevé qu’il avait exprimé son « ras-le-bol » et qu’il souhaitait « voir ses partenaires bilatéraux tenir leurs engagements en termes de respect de l'obligation de protéger les locaux des missions diplomatiques et consulaires étrangères découlant des Conventions de Vienne de 1961 et 1963, respectivement sur les relations diplomatiques et les relations consulaires ».

La colère de Yaoundé a été déclenchée « suite à l'intrusion violente d'un groupe d'individus non encore identifiés dans l'enceinte de l'Ambassade du Cameroun à Bruxelles aux premières heures de la journée » du lundi 14 juin.

Lundi, il y a une manifestation des membres de la Brigade anti-sardinards (Bas), un mouvement d’opposition au régime du président Paul Biya dans les locaux de l’Ambassade du Cameroun à Bruxelles.

Le chef de la diplomatie belge au Cameroun a estimé que le personnel de l’ambassade du Cameroun en Belgique a été piégé par les opposants camerounais.

« Je peux dire qu’ils ont quelque part piégé la mission diplomatique parce qu’ils se sont fait passer pour des demandeurs de visa. Ensuite, ils n’ont pas du tout respecté le motif de leur visite », a expliqué l’ambassadeur Eric Jacquemin dans une déclaration accordée lundi soir à la radio d’Etat camerounais.

Les autorités camerounaises ont félicité « la prompte réaction de la police bruxelloise », qui a contribué à disperser rapidement les intrus.

Le diplomate Belge s'est montrée solidaire des préoccupations de la partie camerounaise face à « cet acte d'une extrême gravité en droit international ».

« Nous allons procéder à l’identification des personnes impliquées dans cet incident, et prendre les mesures nécessaires. Les autorités judiciaires vont décider ensuite », a-t-il indiqué.

Depuis la présidentielle camerounaise du 7 octobre 2018, le mouvement au sein des diasporas, constitué sous le nom de Brigade Anti-Sardinards, est devenu très hostile au régime de Yaoundé.

Ce mouvement d’opposition au président Paul Biya avait, en janvier 2019, attaqué l’ambassade du Cameroun en France.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın