Afrique

Cameroun : des inondations font cinq morts dans l’Extrême-Nord

Cinq personnes ont été tuées à cause des inondations dans la région d’Extrême-nord du Cameroun, suite aux pluies diluviennes enregistrées vendredi et samedi, selon des sources concordantes.

Lassaad Ben Ahmed   | 20.10.2019
Cameroun : des inondations font cinq morts dans l’Extrême-Nord

Cameroon

AA / Yaoundé / Peter Kum

Cinq personnes ont été tuées à cause des inondations dans la région d’Extrême-nord du Cameroun, suite aux pluies diluviennes enregistrées vendredi et samedi, selon des sources concordantes.

« Les eaux continuent à monter suite aux pluies torrentielles. La situation reste critique. Les écoles sont fermées jusqu'à nouvel ordre. En dehors des personnes décédées, les inondations ont également causé d'énormes dégâts aux habitations, aux cultures, aux routes et aux autoroutes dans de larges zones du pays », a déclaré dimanche à Anadolu, le maire de Maga, Ibrahim Boukar.

« Le taux de mortalité pourrait augmenter. Les gens n’ont plus à manger ou à boire. Nous craignons des épidémies », a-t-il ajouté.

Les inondations ont frappé, vendredi et samedi, les départements du Mayo Danay et du Logon et Chari dans l’Extrême-Nord du Cameroun. Près de 50.000 personnes ont été évacuées, a annoncé vendredi le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, lors de sa visite dans la localité.

Le dernier corps sans vie à avoir été retrouvé est celui d'un directeur d’une école primaire, a déclaré Adoum Moussa, l’un des responsables des secouristes dans le Logon et Chari.

« Le directeur allait se rendre à des funérailles avec trois personnes à bord d’une pirogue qui s’est noyée dans les eaux. Vendredi, nous avons repêché deux corps et samedi, nous avons retrouvé le corps du directeur », a souligné Adoum.

Plus tôt dans la journée de vendredi, deux autres corps ont été découverts entre les localités de Maga et Kai-kai dans le département du Mayo Adanay, a indiqué le gouverneur de l’Extrême-Nord, Bakari Midjiyawa.

« Plus de 40,000 personnes sont directement affectées par les inondations dans les arrondissements de Zina (Logone et Chari), Maga et Kai-Kai (Mayo Dany) » et « l’accès aux populations affectées est très difficile, essentiellement par voies fluviales », a indiqué dans un rapport, vendredi, la mission du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU, (OCHA).

L’OCHA estime que les besoins prioritaires des populations affectées par les inondations concernent « l’accès aux soins, à l’eau potable, à l’hygiène, les abris et les biens de première nécessité ».

Dépêché dans les zones sinistrées, vendredi, par le Président Camerounais, le ministre de l’Administration territoriale, Atanga Nji, a annoncé que le gouvernement envisage de déplacer ces personnes qui se sont installées au long de la rivière Logone qui déborde régulièrement après des fortes pluies.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın