Afrique

Côte d'Ivoire: la CPI abandonne ses poursuites contre Simone Gbagbo

-L'ex-Première dame était poursuite pour crimes contre l'humanité perpétrés lors des violences postélectorales de 2010 à 2011

Nadia Chahed   | 30.07.2021
Côte d'Ivoire: la CPI abandonne ses poursuites contre Simone Gbagbo

Abidjan

AA/Abidjan/Fulbert Yao

Le mandat d'arrêt visant l'ex-Première dame de la Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo dans l'affaire de crimes contre l'humanité perpétrés lors des violences postélectorales de 2010 à 2011 a été abandonné, a annoncé la Cour pénale internationale (CPI) jeudi.

"La Chambre considère qu'il est approprié de décider que le mandat d'arrêt contre Simone Gbagbo cesse d'être effectif", a indiqué la CPI dans une décision de 7 pages consulté par Anadolu.

Simone Gbagbo était accusée par la CPI de crimes contre l'humanité commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011.

Depuis 2015, un mandat d'arrêt de la CPI avait été émis contre elle, cependant les autorités ivoiriennes refusaient de lui livrer l'ex-première dame, arguant être en mesure de la poursuivre pour les mêmes crimes que ceux lui étant reprochés par la Cour.

Jugée en Côte d’Ivoire pour atteinte à la sûreté de l'Etat, Simone Gbagbo avait été condamnée à 20 ans de prison, avant d’être libérée le 8 août 2018, après une amnistie décrétée par le chef de l’Etat Alassane Ouattara afin de favoriser la réconciliation nationale.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın