Afrique

Burundi: Un millier de réfugiés rentrent de la Tanzanie (Administrateur communal)

-Ces retours interviennent après l'appel lancé par le président burundais et le président tanzanien la semaine dernière en Tanzanie

Hatem Kattou   | 25.07.2017
Burundi: Un millier de réfugiés rentrent de la Tanzanie (Administrateur communal)

Bujumbura

AA/Bujumbura/Jean Bosco

Alors que le président tanzanien, John Pombe Magufuli, a appelé la semaine dernière, les réfugiés burundais à regagner leur pays, un millier d'entre eux se sont exécutés, a annoncé mardi Aloys Ngenzirabona, administrateur communal de Gisuru en province de Ruyigi (Est) à la frontière tanzanienne.

« Nous accueillons des rapatriés de plusieurs provinces surtout ceux des provinces de Cibitoke, Muyinga, Makamba et Ruyigi (est du Burundi) », a déclaré l’administrateur communal de Gisuru, située à quelques encablures du camp des réfugiés burundais de Ngara en Tanzanie.

«Chaque jour, ce sont une centaine de réfugiés qui franchissent la frontière. En moins d'une semaine, plus de mille réfugiés ont regagné le pays», a-t-il encore ajouté lors d'un point de presse, précisant toutefois, que la plupart de ces réfugiés sont rentrer sans en informer l’Agence onusienne pour les réfugiés (HCR).

Le 20 juillet dernier, le président burundais Pierre Nkurunziza a effectué une visite officielle d’une journée à Ngara en Tanzanie. S’adressant aux réfugiés burundais installés dans ce pays, Pierre Nkurunziza leur a demandé de regagner leur pays qui a, selon lui, recouvré la paix. Un appel qu'a aussitôt relayé le président tanzanien.

"Chers réfugiés venus du Burundi, vous avez entendu l’appel du président Nkurunziza. Rentrez dans votre pays’’, avait déclaré Magufuli, repris par la presse burundaise.

Pourtant, selon les statistiques de l’agence de l’ONU pour les réfugiés, le flux des réfugiés burundais dans les pays voisins reste ascendant. Au 20 juillet 2017, plus de 431 mille burundais avaient pris le chemin de l’exil depuis fin avril 2015.

Avec un effectif de plus de 240 mille personnes, la Tanzanie est le premier pays d’accueil des réfugiés burundais. Elle est suivie par le Rwanda (87 mille), l’Ouganda (49 mille) et la République démocratique du Congo (40 mille). Les autres, moins nombreux, sont éparpillés dans les pays voisins du Burundi, en l’occurrence le Malawi, le Mozambique, le Kenya et la Zambie, selon les mêmes données.

Depuis plus de deux ans, le Burundi est secoué par une grave crise-politique et sécuritaire née de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3eme mandat jugé illégal par l’opposition, la société civile et même une partie de son propre camp. Les violences ont déjà fait plus d’un millier de morts et poussé des centaines de milliers de personnes à l'exil, d'après l'ONU.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın