Afrique

Burundi : un déficit hydrique affecte près de 15 mille ménages dans le nord-est (OCHA)

« Ce déficit hydrique a détruit les cultures de haricot et de maïs de façon irréversible » précise le Bureau de l’Onu pour la coordination des affaires humanitaires.

Ekip   | 18.01.2022
Burundi : un déficit hydrique affecte près de 15 mille ménages dans le nord-est (OCHA)

Burundi

AA / Gitega / Jean Bosco

Un nouvel épisode de déficit hydrique affecte environ 15 000 ménages de Kirundo, au nord-est du Burundi, a-t-on appris mardi d'un rapport du Bureau de l’ONU pour la coordination des affaires humanitaires, OCHA.

« Trois communes de la province de Kirundo, à savoir les communes de Kirundo, Busoni et Bugabira, ont été affectées par un déficit hydrique causé par l’interruption précoce des pluies pendant la phase cruciale de floraison et de maturation des cultures de la première saison culturale de 2022 ; environ 15000 ménages sont affectés », a rapporté OCHA.

« Ce déficit hydrique a détruit les cultures de haricot et de maïs de façon irréversible » précise le Bureau de l’Onu pour la coordination des affaires humanitaires.

Dans la commune de Busoni, 30 ménages ont fui leurs foyers au cours du mois de décembre 2021 vers les communes de Vumbi et de Ntega qui, elles, bénéficient d’une bonne pluviométrie en cette saison des pluies.

Selon Albert Hatungimana, gouverneur de la province de Kirundo, « certains ménages connaissent effectivement une baisse de la production agricole suite aux faibles précipitations ».

« Des efforts sont en cours pour pallier ce défi avec un projet d’adduction d’eau sur une distance de 130 km », a-t-il ajouté.

Régulièrement touchée par les aléas climatiques et l'insécurité alimentaire, la province de Kirundo a besoin d'une assistance en semences pour préparer la saison agricole 2022B (la période des semis allant de mi-février 2022 à mi-mars 2022) et de solutions durables pour renforcer la résilience de la population face à ces chocs.

Depuis le début des années 2000, la province de Kirundo, qui est considérée comme le grenier du pays, connaît un épisode de sécheresse au moins une fois par an et près d’une saison culturale sur trois est systématiquement mauvaise.

Fin 2020, ce déficit hydrique a affecté environ 36 372 ménages répartis sur certaines collines.

Les plus touchées sont les communes de Busoni, Bugabira, Kirundo et Ntega, où 19 500 ménages avaient un besoin urgent d’assistance en semences et en denrées alimentaires.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın