Afrique

Burkina Faso : un militaire tué dans l'explosion d'une mine artisanale dans l'Est

Nadia Chahed   | 22.07.2021
Burkina Faso : un militaire tué dans l'explosion d'une mine artisanale dans l'Est

Burkina Faso

AA/ Ouagadougou / Dramane Traoré

Un militaire burkinabè a été tué et deux autres blessés mercredi, dans l'explosion d'un engin explosif improvisé dans l'Est du Burkina Faso, a appris l'Agence Anadolu d'une source médiatique locale.

Mercredi une moto de l'armée a été visée par un engin explosif improvisé dans la forêt de Madjoari dans la province de la Kompienga (Est) tuant un militaire et blessant deux autres, a rapporté la plateforme de suivi des attaques terroristes "Sahel Sécurity".

L'attaque a été confirmée par les médias locaux burkinabè, notamment "l'observateur Paalga" qui rappelle que les forces armées nationales ont mené mercredi une opération dans la forêt de Madjoari afin de débusquer les terroristes.

L'attaque n'a pas. été revendiquée jeudi jusqu'à 8H00 GMT.

Selon un élu local joint au téléphone, mardi, alors que le pays célébrait la fête de l'Aïd al-Adha, des individus armés non identifiés ont fait irruption dans le village de Sambin-Nabitenga (Centre-Nord) où ils ont tué un civil.

Samedi dernier, deux enfants âgés d’une dizaine d’années ont été tués sur l’axe Toulfé-Rimassa, dans la province du Loroum (région du Nord du Burkina Faso), au passage de leur moto sur un engin explosif improvisé, selon des sources sécuritaires.

La veille, vendredi, un militaire avait été tué et quatre autres blessés, dans l'explosion d'un engin explosif improvisé au passage de leur véhicule dans la localité de Doublé dans le Centre-Nord.

A l'instar de ses voisins de la région du Sahel, notamment le Mali et le Niger, le Burkina Faso est confronté depuis 2015, à une insécurité croissante qui a fait de nombreuses victimes civiles et militaires.

Le pays a enregistré 237 078 nouveaux déplacements internes au cours du premier semestre de 2021 faisant passer le nombre total de personnes déplacées internes (PDI) de 1 074 993 personnes à la date du 31 décembre 2020 à 1 312 071 personnes à la date du 30 juin 2021, selon le gouvernement.

Face à la dégradation continue de la situation sécuritaire, le Parlement burkinabè a voté, le 24 juin dernier, la loi portant prorogation de l’état d’urgence dans 14 des 45 provinces que compte le Burkina Faso.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın