Afrique

Burkina Faso / Insécurité : 56% des enfants n’ont pas accès à l’école dans six régions (UNICEF)

- À l’échelle national, plus de 2,6 millions d’enfants et adolescents sont déscolarisés.

Lassaad Ben Ahmed   | 13.01.2021
Burkina Faso / Insécurité : 56% des enfants n’ont pas accès à l’école dans six régions (UNICEF)

Burkina Faso

AA / Ouagadougou / Dramane Traoré

Au Burkina Faso, 56% des enfants de 3 à 17 ans ne vont pas à l’école dans les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Est, du Centre-Nord, de l’Est, du Nord et Sahel, en raison de l’insécurité, a annoncé mercredi, le fonds Éducation sans délai (« Education Cannot Wait » en anglais ou « ECW »).

Éducation sans délai "ECW" est le premier fonds mondial dédié à l'éducation en situation d'urgence hébergé par l'UNICEF.

"À l’échelle du pays, les données les plus récentes indiquent que plus de 2,6 millions d’enfants et adolescents sont déscolarisés", lit-on dans un communiqué du fonds, dont la Directrice, Yasmine Sherif, a entamé mercredi, une visite de 72 heures au Burkina Faso.

Le texte précise que dans les six régions les plus touchées par la crise sécuritaire, le taux de complétion au primaire est d’à peine 29%, soit moins de la moitié du taux national.

"L’équipe a démarré une mission au Burkina Faso pour faire le point sur les besoins et la réponse urgente en éducation pour les filles et les garçons vulnérables touchés par la crise au Sahel", a écrit le Fonds sur son compte twitter.

Cette visite, selon la même source, a pour but de constater les besoins dans le secteur de l’éducation des enfants et des jeunes touchés par les crises multiples qui affectent le pays et annoncer un nouveau financement pour y répondre.

Au cours de son séjour, Sherif visitera notamment des programmes d’éducation en situation d’urgence financés par "ECW" "afin de constater l’impact positif des interventions mises en œuvre, notamment pour assurer la continuité de l’éducation pendant la pandémie de Covid-19".

Elle s’entretiendra également avec des familles déplacées par les violences et l’insécurité.

Sherif rencontrera également les autorités et les donateurs afin de mobiliser davantage de soutien et de ressources pour assurer une éducation de qualité aux filles et garçons touchés par l’insécurité et l’extrême pauvreté.

Lors de sa mission, elle annoncera un nouveau financement d’"ECW" pour lancer un programme pluriannuel de résilience qui vise à assurer l’accès à une éducation de qualité de plus de 800 000 enfants et jeunes touchés par la crise au Burkina Faso, toujours selon le communiqué.

Le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes, depuis plus de cinq ans, causant de nombreuses victimes et des milliers de déplacés confrontés à une grave crise humanitaire, selon les organisations humanitaires installées dans le pays.

Selon le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (Conasur), le nombre de personnes déplacées internes au Burkina Faso est passé de 560.033 en décembre 2019 à 1.074.993 individus en décembre 2020, soit une augmentation de 92%.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın