Afrique

Burkina Faso : 24 civils tués à Pansi dans le Sahel

- 24 personnes dont un pasteur ont été tuées dans l’attaque du village de Pansi situé dans la région du Sahel selon un communiqué du gouverneur de la région, le colonel-major Salfo Kaboré.

Lassaad Ben Ahmed   | 17.02.2020
Burkina Faso : 24 civils tués à Pansi dans le Sahel Photo d'archives

Burkina Faso

AA / Ouagadougou / Wendyam Valentin Compaoré

Le bilan de l'attaque de Pansi, dans le nord-est du Burkina Faso, contre une église s'élève à 24 morts, a annoncé lundi le gouverneur de la région du Sahel dans un communiqué.

“Dans la journée du dimanche 16 février 2020, un groupe armé terroriste a fait irruption dans le village de Pansi (...) et attaqué les paisibles populations de la localité après les avoir bien identifiés et séparés des non-résidents”, note le communiqué signé du gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major Salfo Kaboré.

Le bilan provisoire fait état de 24 personnes assassinées dont le pasteur d’une église protestante qui s’est retrouvé par hasard dans le piège tendu, explique le communiqué.

18 personnes ont aussi été blessées et évacuées à Sebba et à Dori pour des soins, poursuit le communiqué.

Ce village est situé dans le département de Boundouré, province du Yagha, proches des frontières avec le Niger.

Selon un conseiller du village qui a requis l'anonymat, c’est l’église protestante du village qui été visée alors même que les fidèle y étaient pour le culte de dimanche.

Des personnes dont le nombre n’est pas déterminé ont, selon la même source, été enlevés par ces individus armés.

Pour rappel, le 10 février dernier toujours dans la province de Sebba, 5 personnes dont un pasteur ont été enlevés puis tués par des hommes armés.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın