Türkİye, Afrique

ANALYSE - Turquie-Afrique: Pour un partenariat gagnant-gagnant

- La Turquie a actuellement des accords de libre-échange avec l’Algérie, Maurice, l’Égypte, le Maroc et la Tunisie, et d'autres sont en négociations avec le Ghana, le Soudan, Djibouti, la Rép. démocratique du Congo, le Cameroun, le Tchad et la Libye

Amine Boutalbi   | 26.05.2022
ANALYSE - Turquie-Afrique: Pour un partenariat gagnant-gagnant 3. Türkiye-Afrika Ortaklık Zirvesi

Ankara

AA / Istanbul/ Amine Boutalbi

La Turquie se veut être un acteur important dans les économies africaines en nouant des relations diplomatiques profondes et durables fondées sur des bases solides et un respect mutuel dans tous les domaines.

Le partenariat avec le continent africain a connu une évolution traduite par la croissance des investissements turcs, les nouvelles données sont très encourageantes pour se lancer dans un partenariat Afrique-Turquie, basé sur le principe du gagnant-gagnant dans un esprit d’unité.

Le Président Erdogan, depuis son arrivée au pouvoir, il travaille dans cet esprit afin de renforcer sa coopération avec l’ensemble de l’Afrique sans aucune discrimination. Dans un discours prononcé récemment par le président turc lors de la tenue du forum économique et d’affaires Turquie- Afrique Erdogan a appelé les pays africains à utiliser leurs monnaies locales pour leurs investissements avec la Turquie.

Et souhaite aussi que son pays (Turquie) coopère avec l’Afrique dans le domaine des investissements et du commerce mutuel, Le volume d'échanges commerciaux entre la Turquie et l'Afrique est passé en 20 ans de 5,4 milliards de dollars à 25,3 milliards en 2020. Sur les seuls onze premiers mois de 2021, il a atteint 30 milliards de dollars au cours des 11 premiers mois de cette 2021. La Turquie vise un objectif de 75 milliards pour l'avenir. A ce jour, 39 des 54 pays africains signataires ont déjà achevé le processus formel pour rejoindre la ZLECAf .

La Turquie avait investi plus de 6 milliards de dollars en Afrique et employait 25 000 personnes, les entrepreneurs turcs réalisant 1 686 projets d’une valeur totale de 78 milliards de dollars, déjà un record, malgré la pandémie de coronavirus et la crise économique mondiale. Pour la zone de libre-échange, la volonté de la Turquie d’accompagner et d’aider l’Afrique dans le processus de réussite du lancement officiel de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), assurant que les deux parties ont l’obligation de développer leurs relations pour avancer ensemble.

Toujours dans la zone de libre-échange, la Turquie a actuellement des accords de libre-échange avec l’Algérie, Maurice, l’Égypte, le Maroc et la Tunisie en Afrique. De plus, des accords de libre-échange avec le Ghana, le Soudan, Djibouti, la République démocratique du Congo, le Cameroun, le Tchad et la Libye sont en cours de négociation. La Turquie a pris part à l’accord de coopération en matière de commerce et d’investissement avec les pays d’Afrique de l’Ouest: Bénin, Burkina Faso, Cap Vert de Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bisau, Libéria, Mali, Niger, République du Nigéria, Sénégal, Sierra Leone et le Togo.

Le gouvernement turc négocie des accords de libre-échange sur les nouveaux marchés, tels que le Ghana, le Soudan, Djibouti et le Cameroun. Selon le président turc, Les progrès enregistrés par la Turquie sont importants mais les objectifs le sont encore plus. Nous voulons faire de notre pays l’une des d0*ix plus grandes économies du monde. Nous sommes aux côtés de ceux qui veulent investir dans notre pays, avec tous nos moyens. Même si nous avons connu certains retards dans nos planifications en raison des attaques successives auxquelles nous avons été confrontées au cours des cinq dernières années, nous sommes déterminés à atteindre nos objectifs Pour l’Algérie, les exportations turques se concentrent sur les matériaux de construction, les machines et les véhicules.

Il existe des entreprises turques bien établies en Algérie, et de nouveaux investisseurs peuvent trouver des opportunités dans les matériaux de construction et les produits de machines. Les relations entre l’Algérie et la Turquie peuvent être envisagées non seulement sous l’aspect politique, mais aussi sous les aspects économiques, sociaux et culturels. En ce qui concerne les relations économiques et commerciales, le volume des échanges entre les deux pays s’élevait à plus de 4 milliards de dollars en 2020.

La Turquie est actuellement le cinquième partenaire commercial de l’Algérie, tandis que l’Algérie est le deuxième partenaire commercial de la Turquie en Afrique. Les deux parties ont exprimé leur intention de porter le volume du commerce bilatéral à plus de 5 milliards de dollars dans un proche avenir. Dans le domaine de l’investissement, la Turquie est le premier investisseur en Algérie, hors secteur des hydrocarbures, avec plus de 800 entreprises turques actives en Algérie, fournissant près de 30 000 emplois, avec un investissement total de plus de 3,5 milliards de dollars en 2020.

Quant aux investissements algériens en Turquie, le 28 novembre 2018, la compagnie nationale des hydrocarbures « Sonatrach » a signé un contrat avec la société turque « Renaissance » pour l’implantation d’un complexe pétrochimique à Ceyhan dans l’Etat d’Adana au Sud-Ouest de la Turquie, avec un investissement de 1,4 milliard de dollars.

Pour la Turquie, son président Erdogan, considère, que l’Algérie comme un partenaire stratégique et pas seulement un marché pour l’exportation de ses produits. D’autre part, et afin de pousser les relations à des niveaux plus forts, le président algérien Monsieur Abdelmadjid Tebboune avait ratifié le 5 mai 2021, l’accord de navigation maritime avec la Turquie, qui comprend le transport de passagers et de marchandises ainsi que la coopération technique dans la construction navale, réparation et construction portuaire.

** Par Monsieur Amine Boutalbi, président du Centra arabo Africain d’Investissement et de Développement (CAAID)

* Les opinions exprimées dans cette analyse n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas forcément la ligne éditoriale de l'Agence Anadolu.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın