Afrique

Afrique : un début d’année meurtrier pour les Casques bleus

La Minusca et la Minusma font partie des missions onusiennes qui ont connu le plus grand nombre de victimes parmi les Casques bleus : 209 d’entre eux sont morts au Mali et 104 ont été tués en RCA.

Lassaad Ben Ahmed   | 20.01.2021
Afrique : un début d’année meurtrier pour les Casques bleus

Cameroon

AA / Peter Kum

Les missions de maintien de la paix onusiennes au Mali (Minusma) et en RCA (Minusca) ont commencé l’année 2021 avec de lourdes pertes en vies humaines.

« Cinq Casques bleus sont morts au Mali et quatre autres ont été tués en République centrafricaine au cours des sept derniers jours », a souligné l’ONU dans un communiqué mardi 19 janvier.

Au Mali, par exemple, trois Casques bleus ivoiriens ont été tués et quatre ont été blessés mercredi 13 janvier, dans une attaque terroriste contre leur convoi dans la région de Tombouctou (centre).

Deux Casques bleus, un marocain et un gabonais, ont été tués par des rebelles, lundi 18 janvier en Centrafrique, portant à 7 le nombre de morts parmi le contingent de la mission de l'ONU (Minusca) depuis le début de l’offensive des rebelles en décembre 2020 contre le régime en place.

Ce lourd bilan enregistré en ce début d’année « démontre une fois de plus l’environnement difficile dans lequel les forces de maintien de la paix des Nations Unies s’acquittent de leur mandat de protection des populations et de soutien aux processus de paix », a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, précisant que ces tâches sont devenues plus complexes dans le contexte de la pandémie mondiale.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies s’est dit consterné par le meurtre de ces neuf Casques bleus de la Minusma et de la Minusca en moins d’une semaine.

« Notre courageux personnel des Nations Unies risque sa vie pour protéger les civils, soutenir les processus politiques, stabiliser les pays en transition et faciliter l'aide humanitaire. Ils ont besoin de notre soutien », a rappelé M. Bozkir.

La Minusca et la Minusma font partie des missions onusiennes qui ont connu le plus grand nombre de victimes parmi les Casques bleus : 209 d’entre eux sont morts au Mali et 104 ont été tués en RCA.

Il faut ajouter à cette liste celle des membres du personnel des Nations Unies qui ont perdu la vie à l’occasion de leur service auprès des Nations Unies, du fait d’accidents, de graves incidents de sécurité et d’autres causes.

La Minusma compte actuellement environ 14 500 militaires et policiers déployés au Mali. Depuis 2014 en Centrafrique, il y a quelque 12 000 Casques bleus de la force de maintien de la paix de la mission de l'ONU.

En Afrique, il y a six des 12 opérations de paix dirigées par les Nations Unies qui sont déployées sur le continent, en République démocratique du Congo (Monusco), en RCA (Minusca), au Mali (Minusma), au Sahara occidental (Minurso), au Soudan du Sud (Minuss) et à Abyei, un territoire disputé entre le Soudan et le Soudan du Sud.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın