Sante, Afrique

Afrique/Covid-19: le HCR s'inquiète du sort des réfugiés urbains

-Dans les régions de l’Est, de la Corne et des Grands Lacs de l’Afrique

Nadia Chahed   | 27.05.2020
Afrique/Covid-19: le HCR s'inquiète du sort des réfugiés urbains

Tunis

AA/Tunis

Les réfugiés qui vivent dans les zones urbaines des régions de l’Est, de la Corne et des Grands Lacs de l’Afrique risquent de devenir particulièrement vulnérables face à la pandémie de Covid-19, a estimé l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

"Nous craignons que sans un soutien plus important, de nombreux réfugiés urbains ne deviennent particulièrement vulnérables à l’exploitation, ne risquent de s’endetter lourdement et ne soient contraints de recourir à des moyens désespérés pour survivre, tels que la prostitution ou le travail des enfants", a déclaré le porte-parole du HCR, Charlie Yaxley, lors d’un point presse virtuel mardi à Genève, rapporte l'ONU sur son site.

Dans cette partie de l’Afrique, les réfugiés vivant en ville sont menacés de perdre leur emploi car les entreprises sont obligées de réduire leurs effectifs ou de fermer en raison des restrictions imposées par la Covid-19, précise l'ONU soulignant que nombre d’entre eux sont des travailleurs journaliers ou travaillent dans l’économie informelle qui vivaient déjà au jour le jour avant que la pandémie ne se déclare.

Dans toute la région, la plupart des gouvernements ont déjà largement inclus les réfugiés dans leurs plans nationaux de réponse face à la Covid-19, rappelle l'ONU.

Le HCR appelle, à ce propos, les États à veiller à ce que, dans le cadre de ces plans, les réfugiés urbains aient en outre accès à un système de protection sociale fournissant une assurance maladie, de la nourriture et une assistance en espèces, et ce grâce aussi à un plus grand soutien de la communauté internationale.

"Compte tenu de la nature sans précédent de la pandémie, nous demandons instamment aux gouvernements et aux propriétaires immobiliers de toute la région d’élaborer des solutions alternatives qui permettraient de mettre en place un moratoire sur les expulsions, au moins jusqu’à ce que la situation se stabilise", a déclaré Yaxley.

Les enfants réfugiés ont été particulièrement touchés par les mesures de prévention liées à la Covid-19, les écoles de la région ayant dû fermer leurs portes, souligne encore le HCR.

Si la plupart des gouvernements ont tenté de combler ce manque en proposant des cours par le biais d’internet, de la télévision ou des stations de radio, de nombreuses familles ne disposent pas de l’équipement nécessaire ou n’ont pas les moyens de s’offrir des forfaits de données internet, déplore la même source.

Dans le cadre du Plan mondial de réponse humanitaire des Nations Unies, l’agence onusienne sollicite quelque 745 millions de dollars pour répondre aux besoins liés à la Covid-19, dont 126 millions de dollars pour les pays de l’Est, de la Corne et des Grands Lacs d’Afrique, note enfin l'ONU.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın