Économie

Les cours du pétrole en hausse face à l'impact limité d'un éventuel recours aux réserves de brut

- Les cours avaient chuté, dans les échanges du jeudi, à leur niveau le plus bas en 6 semaines

1 23   | 19.11.2021
Les cours du pétrole en hausse face à l'impact limité d'un éventuel recours aux réserves de brut

Istanbul

AA / Istanbul

Les cours du pétrole ont fortement augmenté, après une séance fluctuante hier, jeudi, à la suite de la demande formulée par les États-Unis d’effectuer un retrait coordonné des réserves pétrolières des principaux consommateurs, dans ce qui a été interprété comme un message adressé à l'alliance OPEP +, pour qu’elle assouplisse ses restrictions sur la production de brut.

À 07 h 00 GMT, les contrats à terme sur le brut Brent, pour une la livraison en janvier, ont augmenté de 1,26 %, soit 1,01 dollars à 81,29 dollars le baril.

Les contrats à terme sur le brut US West Texas Intermediate (WTI), pour une livraison en janvier, ont augmenté de 1,43 %, soit 1,11 dollars, à 78,66 dollars le baril.

Les cours du Brent ont dégringolé, dans la journée du jeudi, à leur plus bas niveau depuis six semaines, en passant sous la barre des 80 dollars pour le mélange Brent, et ce, après la déclaration faite par la Maison Blanche concernant la demande formulée par l'administration américaine aux grands pays consommateurs de brut, comme la Chine, l'Inde, le Japon et la Corée du Sud , d'utiliser leurs réserves stratégiques, afin de freiner la hausse des prix du baril de pétrole.

La dernière fois que les États-Unis avaient mené un retrait coordonné, des réserves stratégiques de pétrole, avait eu lieu en 2011, lorsque les approvisionnements libyens ont été perturbés par le déclenchement de la révolution, qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi.

"L'équipe de sécurité nationale du président Biden effectue des pourparlers avec des partenaires pour exaucer la demande de carburant", a déclaré, jeudi, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

Mais certains experts ont indiqué que l'impact des retraits depuis les réserves de brut sur les cours sera limité, en termes de durée et de volume, ce qui expliquerait le retour de la tendance à la hausse des cours de pétrole, ce vendredi.

Le recours américain proposé aux gros consommateurs de brut a eu lieu après le rejet de l'appel de Biden par l'alliance OPEP +, dirigée par l'Arabie saoudite et la Russie, qui demandait une augmentation du volume de brut proposé sur des marchés, qui souffrent actuellement d’une pénurie d'approvisionnement, à un moment où l'économie mondiale se remet des répercussions de la pandémie de coronavirus.

L'alliance OPEP+ applique des restrictions de production pétrolière inédites, qui ont été partiellement assouplies, mais qui demeurent toujours insuffisantes pour les grands pays consommateurs, d’où les cris d’alerte concernant l'impact de ces restrictions sur la croissance mondiale.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.