Économie

La Banque centrale du Liban: le taux de change de la lire sur le marché parallèle est irréaliste

- Et a déclaré dans un communiqué que la plate-forme "Sayrafa" affiche le prix réel et que les autres applications sont "suspectes et illégales"

Wassim Samih Seifeddine   | 26.11.2021
La Banque centrale du Liban: le taux de change de la lire sur le marché parallèle est irréaliste

Lebanon

AA / Beyrouth

La Banque centrale du Liban a estimé, ce vendredi, que le taux de change de la monnaie locale sur le marché parallèle (noir) est “irréaliste et ne reflète pas la vraie valeur de la lire“.

La Banque centrale a indiqué, dans un communiqué, que "les valeurs réelles du dollar américain par rapport à la livre libanaise, sont ceux annoncés quotidiennement par la Banque centrale, sur la base des échanges actuels sur le marché et affichés sur la plateforme Sayrafa".

Le taux de change du dollar américain a augmenté, ce vendredi, contre la livre libanaise, en approchant les 25 500 livres dans les transactions "au noir", établissant un nouveau taux de change record.

La Banque du Liban a déclaré dans son communiqué que "Sayrafaest la seule plateforme qui annonce les taux de change et le volume des opérations qui ont conduit à ces taux".

La Banque centrale a affirmé que les applications qui annoncent des prix sans indiquer le volume des opérations ayant conduit à ces taux sont des “applications suspectes et illégales“.

Et d’ajouter : "(Les applications) dirigent les marchés et n’en reflètent pas sa réalité et sa vraie taille".

La Banque du Liban a estimé que “derrière ces applications se cachent des intérêts politiques et commerciaux“.

Le communiqué a indiqué que la Banque du Liban proposera "des initiatives visant à développer des systèmes de paiement, conduisant à un retour au paiement électronique, et cela sera discuté lors de la prochaine session du Conseil de la banque centrale".

La livre libanaise a perdu plus de 90 % de sa valeur, et la crise a plongé les trois-quarts de la population sous le seuil de la pauvreté, en raison de la pénurie de produits de première nécessité, tels que le carburant et les médicaments. La vie est devenue un combat quotidien pour les Libanais.

Pour sa part, le Syndicat des changeurs au Liban a confirmé la tarification du taux de change du dollar par rapport à la livre libanaise, avec une marge plafonnée à 3 850 livres à l'achat et 3 900 livres à la vente.

Le taux de change du dollar à la Banque centrale du Liban est demeuré à 1 510 livres pour un dollar, et il n'est alloué que pour certains produits de première nécessité.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.