Économie

Maroc : La banque centrale prévoit une récession de 6,3% en 2020

Selon le gouverneur de la Banque centrale

Malek Jomni   | 24.11.2020
Maroc : La banque centrale prévoit une récession de 6,3% en 2020

Rabat

AA/Rabat

La Banque centrale marocaine prévoit une hausse de 4,7% du taux de croissance en 2021, contre une récession de 6,3% cette année.

C'est ce qui ressort d'une allocution prononcée, mardi, par le gouverneur de la Banque centrale, Abdellatif Jouahri, à la Chambre des Représentants (première chambre du Parlement).

Jouahri a déclaré que la régression attendue cette année est la pire que le pays ait pu enregistrer depuis 1995, qualifiant les répercussions économiques de la pandémie du coronavirus de "choc exceptionnel".

Et d'ajouter que les différentes mesures prises par les autorités dans le but d'apporter du renfort à l'économie ont permis d'atténuer l'impact négatif sur la situation socio-économique, mais que l'état de choc demeurait exceptionnel.

Depuis mars dernier, le Royaume a appliqué des mesures restrictives strictes pour empêcher la propagation du virus, telles que la suspension des vols et des déplacements et la fermeture des services vitaux pour plus de trois mois.

Le gouverneur de la banque centrale a également prévu que l'inflation restera inférieure à 1% en 2020 et 2021.

Le mois dernier, le roi du Maroc, Mohammed VI, avait annoncé le lancement d'un plan de relance économique visant à appuyer les secteurs de production et ce, afin de freiner l'impact du covid-19.

Le Maroc a alloué 15 milliards de dirhams, l'équivalent de 1,6 milliard de dollars, au Fonds Mohammed VI pour l'investissement, lancé fin juillet dernier pour renforcer l'économie, dans le but d'encourager les partenaires marocains et internationaux.

Traduit de l'arabe par Malèk Jomni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.