Politique, Archive, Afrique

Lagos: Kerry rencontre le Président du Nigéria

"Les Etats Unis sont disposés à appuyer le Nigéria à condition que l’opération démocratique (élections présidentielles) soit crédible" (John Kerry)

26.01.2015
Lagos: Kerry rencontre le Président du Nigéria

AA / Lagos / Ravio Ajaki

Le Secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a rencontré dimanche  séparément, le Président nigérian, Goodluck Jonathan, et des leaders de l’opposition pour  discuter de la dégradation de la situation sécuritaire et des prochaines élections présidentielles.

 «Le monde considère le Nigéria comme la plus grande démocratie en Afrique», a déclaré Kerry à l’issue de ces rencontres, ajoutant : «Nous espérons que le Nigéria donne l’exemple» .

Kerry était arrivé au Nigéria dimanche pour une visite dont la durée n'a pas été déterminée, accompagné d’une délégation de hauts responsables du Département d'Etat ainsi que du vice-président du comité des chefs d'état-major interarmées, l’Amiral Kurt Ted, selon un communiqué officiel du Secrétariat d’Etat américain.

Lors de la réunion avec l’opposition nigériane, le chef de la diplomatie américaine a rencontré Mohammed Bouhari, candidat à la présidence du parti du Congrès progressiste et principal concurrent de Goodluck Jonathan, ainsi que le président du parti, John Oyegun, et le puissant ancien gouverneur de Lagos,  Bola Tinubu.

Plus tard dans la journée du dimanche, Kerry a eu une réunion à huis clos avec le Président Jonathan à Lagos.

Le Secrétaire d’Etat américain a affirmé que le président Barack Obama l’a chargé d’informer les personnalités politiques nigérianes que les Etats Unis sont disposés à  appuyer le Nigéria à condition que l’opération démocratique soit crédible.

De son côté, le Président nigérian s’est engagé à tenir des élections libres et transparentes affirmant : «J’ai été clair : la passation du pouvoir le 29 mai prochain est une question sacrée».

Le conseiller national à la sécurité, Sambo Dasuki, avait suscité une polémique, la semaine dernière, après avoir déclaré à l’Institut de recherche londonien Chatham House, qu’il a demandé le report des élections. Demande qui a été refusée avec force de la part de l’opposition qui a parlé d'un «manque de sagesse» et de «complot» du parti au pouvoir pour prolonger son mandat.

La dégradation de la situation sécuritaire a été au cœur de la rencontre entre Kerry et Jonathan qui a assuré de l’engagement du Nigéria à "former une force militaire commune plurinationale pour combattre Boko Haram, en collaboration avec le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Benin".

Il a par ailleurs relevé que les USA  possèdent une large expérience de lutte contre les mouvements d’insurgés armés, insistant sur l’importance d’un élargissement de la coopération entre les deux pays dans le cadre de la coordination internationale.

Cette rencontre intervient après qu’un groupe armé du Boko Haram a attaqué le village de Ngemtilu situé à l’ouest de la ville de Maiduguri provoquant des affrontements contre les forces de sécurité.

 
Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın