Monde

L'UE dévoile sa nouvelle stratégie vis-à-vis de la Russie

- Le Haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité recommande aux dirigeants de l'Union d'appliquer des tactiques de riposte, de contrainte et de dialogue avec la Russie

Ekip   | 16.06.2021
L'UE dévoile sa nouvelle stratégie vis-à-vis de la Russie

Brussels Hoofdstedelijk Gewest

AA / Bruxelles / Agnes Szucs

Le Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l'UE a formulé, mercredi, des recommandations pour orienter les relations de l'Union avec la Russie.

"La Russie est le plus grand voisin de l'UE", a rappelé Josep Borrell lors d'une conférence de presse présentant les lignes directrices, ajoutant que l'Union doit coopérer avec Moscou sur toute une série de questions.

Il a toutefois ajouté que "les choix politiques délibérés du gouvernement russe au cours des dernières années ont créé une spirale négative dans nos relations."

Borrell a ainsi recommandé aux dirigeants européens de fonder leur politique sur trois principes clés, à savoir "la riposte, la contrainte et le dialogue avec la Russie."

La stratégie a été élaborée en vue du prochain sommet des dirigeants européens, qui devraient décider de l'approche de la politique étrangère de l'Union à l'égard de la Russie.

Selon Borrell, l'UE doit continuer à faire pression sur la Russie en matière de violations des droits de l'homme et à lui rappeler ses obligations internationales, ainsi qu'à répondre de manière appropriée aux menaces de la Russie.

Afin de limiter les actions de la Russie qui portent atteinte aux intérêts de l'UE, l'Union devrait également devenir plus unie, plus robuste et plus résiliente.

À cette fin, Borrell suggère de renforcer les capacités de cyberdéfense et de sécurité de l'UE et d'intensifier la coordination avec l'OTAN et les membres non européens du G7, qui représentent les plus grandes économies du monde.

Parallèlement, le document propose une coopération avec la Russie sur des sujets d'importance stratégique, tels que la lutte contre la pandémie de Covid-19, le changement climatique ou le terrorisme international, ainsi que des efforts diplomatiques sur les conflits au Moyen-Orient.

Les relations entre l'UE et la Russie se sont considérablement détériorées ces dernières années.

En réponse à la violation de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de l'Ukraine, à l'annexion illégale de la Crimée et du port de Sébastopol, ainsi qu'à la réticence de Moscou à appliquer pleinement l'accord de Minsk censé instaurer un cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine, l'UE applique, depuis 2014, des mesures restrictives à l'encontre des responsables russes, notamment le gel des avoirs et des restrictions de voyage.

En mars, l'Union européenne a imposé des sanctions contre quatre hauts responsables russes en raison de l'arrestation, des poursuites et de la condamnation arbitraires de la figure de l'opposition Alexeï Navalny, au titre de son programme mondial de sanctions en matière de droits de l'homme.

Dans une décision distincte, l'Union a également inscrit deux responsables russes en poste dans la région de Tchétchénie sur une liste noire, pour violation des droits de l'homme à l'égard de la communauté gay.

La semaine dernière, l'UE a également condamné une décision d'un tribunal de Moscou interdisant les organisations politiques liées à Navalny, la qualifiant de " démarche la plus sérieuse à ce jour de la part du gouvernement russe pour étouffer l'opposition politique indépendante, faire échouer les enquêtes sur la corruption et éliminer les réseaux politiques de Monsieur Navalny. "


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.