Monde

Islamabad : Pas de médiation entre Téhéran et Washington

"Nous n'avons offert notre médiation à aucune partie et nous ne le faisons pas actuellement. Tout ce que le Pakistan souhaite, c'est la réduction des tensions entre Téhéran et Washington"

Mourad Belhaj   | 16.01.2020
Islamabad : Pas de médiation entre Téhéran et Washington

New York

AA / New York

Le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Muhammad Qureshi, a affirmé que son pays n'avait pas proposé de jouer le rôle de médiateur entre les États-Unis et l'Iran.

C’est ce qui ressort de ses déclarations aux journalistes, jeudi, au terme de sa rencontre avec le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

"Nous n'avons offert notre médiation à aucune partie et nous ne le faisons pas actuellement. Tout ce que le Pakistan souhaite, c'est la réduction des tensions entre Téhéran et Washington", a déclaré Qureshi.

Il a expliqué qu'il avait discuté avec Guterres des tensions au Moyen-Orient, ainsi que de la question du Jammu-et-Cachemire.

Et d’ajouter que son pays est prêt à être partenaire dans tout processus de paix, indiquant en même temps qu'Islamabad ne sera partie à aucun conflit.

Qureshi a indiqué qu'il aborderait les tensions irano-américaines lors de sa prochaine réunion avec Mike Pompeo, le 17 janvier à Washington.

Lors d'une frappe aérienne américaine près de l'aéroport de Bagdad, le 3 janvier, Washington a tué le commandant de la "Force al-Quds" des Gardiens de la révolution iraniens, Qassem Soleimani, et un leader du "Hachd al-Chaabi" irakien, Abu Mahdi Al-Mohandes.

L'Iran a répondu, 5 jours plus tard, en lançant des missiles balistiques contre deux bases militaires hébergeant des soldats américains dans le nord et l'ouest de l'Irak.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın