Monde

France : Macron annonce des plans contre l’insécurité

- Lors d’un déplacement à Nice.

Lassaad Ben Ahmed   | 10.01.2022
France : Macron annonce des plans contre l’insécurité

France

AA / Paris / Fatih KARAKAYA

Alors qu’il n’a pas encore déclaré officiellement sa candidature à sa succession, le président français Emmanuel Macron était en déplacement à Nice (Sud) ce lundi pour annoncer plusieurs promesses dans le domaine de la sécurité.

Très critiqué sur sa gestion de la sécurité en général, Emmanuel Macron tentait de rattraper son retard sur ce terrain.

Ainsi, lundi matin le président s’est rendu à la première pose de pierre de l’hôtel des polices de Nice aux côtés du maire Christian Estrosi et du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et la ministre déléguée à la citoyenneté Marlène Schiappa.

Macron a profité de la construction de cet hôtel de police, qui sera financé à hauteur de 200 millions d’euros et qui réunira près de 2 000 fonctionnaires de police d’ici 2025, pour faire quelques promesses avant d’entrer en campagne officiellement.

D’ailleurs le député républicain Eric Ciotti a appelé à boycotter Macron « qui est en campagne présidentielle sans être candidat ».

-- Doubler les effectifs des policiers

Saluant « le volontarisme » de la ville de Nice en matière de sécurité, Macron a réaffirmé sa "détermination pour œuvrer à cette vie tranquille » tout en admettant qu'il s'agit « un chemin long ».

En outre, Macron a fait éloge de sa lutte contre la drogue et a précisé que la police avait démantelé neuf points de deal dans les Alpes Maritimes en 2021. Ajoutant qu’il y’avait « 72 points de deal dont 41 sur la ville de Nice en 2021 », le président a félicité la baisse de 11%.

Et comme une promesse de campagne, le président a affirmé vouloir « doubler les policiers sur le terrain d’ici à 2030.

Par ailleurs, le président français souhaite créer une « force d’action républicaine » pour intervenir en cas d’urgence dans certains quartiers.

"C'est une force d'action qui, dans les quartiers qui connaissent des difficultés, va nous permettre de projeter pendant un temps donné, plusieurs mois, des forces de sécurité dédiées qui vont venir sécuriser le quartier", a précisé Emmanuel Macron.

D’après des médias français, le but de cette force sera « d'accompagner les préfets dans des territoires exposés à une flambée de violence ou à un trafic de drogue important ».

Par ailleurs, une force interministérielle sera également créée.

-- Augmentation des amendes

Revenant sur l'agression "inacceptable" sur le député LaREM Stéphane Claireaux, de Saint-Pierre et Miquelon devant son domicile, Macron a dénoncé « un phénomène dont nous avons vécu l'intensification ces derniers temps".

En matière de lutte contre les violences aux femmes, Macron a promis de "mobiliser beaucoup plus massivement ces forces et doubler la présence policière dans les transports en commun, en particulier aux horaires où les agressions sont les plus constatées". En cas de harcèlement de rue, "l'amende forfaitaire sera triplée à 300 euros", a-t-il martelé.

-- Amendes au lieu de prison

Enfin, le président de la République a également annoncé « la généralisation des amendes forfaitaires au lieu des peines de moins d'un an de prison ».

« Les amendes forfaitaires délictuelles a démontré son efficacité sur les sujets des drogues, nous l'avons étendu à plusieurs autres sujets", a précisé le Président qui souhaite donc que les délinquants payent des amendes au lieu d’avoir des peines de prison ferme.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın