Monde

France / Covid-19 : 60% des tests positifs contaminés par le variant anglais

- « La circulation du virus s’est accélérée les quinze derniers jours » prévient le Premier ministre français, Jean Castex, précisant qu'un reconfinement national « n’est pas impossible ».

Lassaad Ben Ahmed   | 04.03.2021
France / Covid-19 : 60% des tests positifs contaminés par le variant anglais

France

AA / Nice / Feiza Ben Mohamed

Au moins 60% des patients testés positifs à la Covid-19 en France, sont contaminés par le variant britannique, a fait savoir le premier ministre Jean Castex en conférence de presse, jeudi.

Face au taux d’incidence très élevé, le chef du gouvernement annonce également le confinement, les trois prochains week-ends, du département du Pas-de-Calais (Nord).

Comme à Nice et Dunkerque, les centres commerciaux de plus de 5 mille mètres carrés, devront garder portes closes jusqu’à nouvel ordre.

La situation à travers le pays ne s’améliore toujours pas mais n’est pas encore exponentielle, a pour sa part assuré le ministre de la Santé Olivier Véran.

« La circulation du virus s’est accélérée les quinze derniers jours » prévient Jean Castex, précisant qu'un reconfinement national « n’est pas impossible ».

« Il faut que nous fassions collectivement l'effort de réduire nos contacts sociaux et familiaux » martèle le chef du gouvernement à l’attention de ses concitoyens.

Dans la vingtaine de département concernés par une surveillance renforcée, les centres commerciaux de plus de 10 mille mètres carrés devront fermer.

Sont notamment concernés, les départements d’île-de-France, et le sud-est du pays.

« J’invite les habitants des 23 départements à risque à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région, s’agissant des départements franciliens », a expliqué Jean Castex.

Il a, enfin, indiqué que « les préfets pourront être amenés à interdire les manifestations organisées dans l’espace public, notamment pendant les week-ends, lorsqu’elles présenteront un risque sanitaire avéré au regard de leurs conditions d’organisation ».

S’agissant de la vaccination, le chef du gouvernement indique que « seul un soignant sur trois est aujourd’hui vacciné », considérant que « ce n’est pas normal ».

Dès le 15 mars, il sera possible de faire vacciner dans les pharmacies, pour les personnes à qui elle est déjà ouverte.

Cette vaccination sera ouverte mi-avril à tous les publics entre 50 et 74 ans, même sans comorbidités.

Pour rappel, depuis un an, l’épidémie de la Covid-19 a fait plus de 87 mille morts en France et continue de contaminer environ 20 mille patients par jour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın