Afrique

RDC : Sept miliciens et un soldat tués

- Dans la province de l'Ituri

Fatma Bendhaou   | 29.07.2021
RDC : Sept miliciens et un soldat tués Photo d'archives

Kinshasa


AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

L’armée congolaise a annoncée, jeudi, avoir perdu un soldat lors d’affrontements, qui ont fait sept morts parmi les miliciens d’un groupe armé, en Ituri, une province du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

« Les forces armées ont terrifié l’ennemi lors des affrontements à Kilo Mission où nous avons neutralisé en tout professionnalisme 7 éléments du groupe armé CODECO ( la Coopérative pour le Développement du Congo). Et deux armes à feu du type AK-47 ont été récupérées des mains des rebelles. Dans le rang ennemi, plusieurs blessés ont été enregistrés », a écrit dans un message à l'Agence Anadolu, le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée dans la province de l’Ituri.

Cette province a déjà enregistré l’un des pires épisodes meurtriers en Afrique. Entre 1999 et 2003, un conflit intercommunautaire avait fait des dizaines de milliers de morts en Ituri, à la frontière avec l'Ouganda et le Soudan du Sud. Les membres des communautés Lendu et Hema s'étaient alors entretués par milices interposées jusqu'à l'intervention en 2003 de la Force européenne Artémis, sous commandement français.

A la frontière avec l’Ituri, dans la province du Nord-Kivu voisine, l’inspection générale de l’armée a annoncé l’arrestation, mercredi, de six militaires, dont cinq officiers supérieurs de l’Armée congolaise, accusés d’avoir détourné les fonds destinés aux troupes déployées dans l’est de la RDC dans le cadre de la lutte contre les groupes armés. Dans cette province, 4 femmes et deux hommes ont été tués dans une incursion des rebelles des forces démocratiques alliés (ADF), un groupe armé d’origine ougandaise, dans la nuit de mardi à mercredi dans la commune de Bulongo à Beni, selon la société civile.


Les assaillants ont abandonné un bébé sur le corps de sa maman, découvert non loin d'une rivière. Les deux provinces ont été placées sous état de siège depuis début mai, par le Président Felix Tshisekedi, remplaçant les autorités civiles par les militaires et les policiers.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın