Afrique

Est de la RDC : 5 civils tués à Beni, l'armée renforce ses rangs

- De 11.000, les troupes sont passées à 21.000 soldats "bien équipés et moralement aguerris".

Lassaad Ben Ahmed   | 14.10.2019
Est de la RDC : 5 civils tués à Beni, l'armée renforce ses rangs

Congo, The Democratic Republic of the

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Cinq civils ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi dans deux attaques séparées à Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), où l'armée a renforcé ses rangs dans la perspective d'un "dernier assaut" contre les rebelles et les miliciens.

« Deux civils membres d'une même famille ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi dans la localité de Karuruma dans le sud du territoire de Beni. Trois autres ont été tués lundi matin à Mukoko », a déclaré à Anadolu, Noëlla Muliwavyo, présidente de la société civile de Beni dans la province du Nord-Kivu.

L'attaque de Mukoko a visé un camion de commerçants en provenance de la ville voisine de Butembo, a ajouté la même source, faisant état de "plusieurs blessés et autres disparus ou kidnappés" dans ces deux attaques.

Les victimes de l'attaque de Karuruma ont été achevées par des armes blanches, poursuit-elle.

Au terme d'un conseil des ministres tenu à la fin de la semaine dernière, le gouvernement a annoncé que les troupes ont été renforcées dans le territoire de Beni et les commandements ont été "relevés" de leurs fonctions.

De 11.000, les troupes sont passées à 21.000 soldats "bien équipés et moralement aguerris", affirme le compte-rendu du conseil des ministres.

Le président de la République, Félix Tshisekedi, "prendra la décision de déclenchement de l’offensive militaire dans les jours qui viennent" contre les rebelles des forces démocratiques alliées, ADF, et autres groupes armés dans l’est du pays, lit-on dans le même document.

Rébellion ougandaise retranchée dans l'est de la RDC depuis 1995, l'ADF est le groupe armé le plus sanglant dans le pays au cours des 5 dernières années.

Kinshasa et l'ONU lui attribuent une vague de massacres de plus de 2 000 civils dans le territoire de Beni depuis 2014 (plus de 3500 morts selon la société civile).

Parmi les victimes figurent une vingtaine de Casques bleus et des centaines de soldats congolais.
Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın