Afrique

Covid-19 : au moins 55 journalistes morts de la pandémie

- Selon une ONG basée en Suisse, une cinquantaine de journalistes sont morts du coronavirus depuis mars 2020 dans 23 pays.

Lassaad Ben Ahmed   | 03.05.2020
Covid-19 : au moins 55 journalistes morts de la pandémie

Cameroon

AA / Peter Kum

Au moins 55 journalistes sont morts du nouveau coronavirus, Covid-19, a affirmé Press Emblem Campaign (PEC), une Organisation non-gouvernementale suisse, dans un rapport rendu public à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse célébrée le 3 mai.

L’ONG explique que de nombreux journalistes se mettent en danger en couvrant les événements concernant la crise sanitaire liée au Covid-19.

Dans un communiqué publié en prélude de la journée mondiale de la liberté de la presse, l’organisation a annoncé qu’elle avait recensé depuis le 1er mars « le décès des suites du coronavirus de 55 journalistes dans 23 pays ».

PEC précise que « la cause professionnelle de certains de ces décès n’est pas toujours établie ».

« Les journalistes courent des risques importants dans cette crise, car ils doivent continuer à informer, en se rendant dans les hôpitaux, en interviewant les médecins, infirmiers, les dirigeants politiques, les spécialistes, les scientifiques, les patients », a souligné l’ONG.

Cette organisation qui milite pour la protection des journalistes, estime que « dans divers pays, les mesures de protection indispensables (distanciation, port de masques, mesures d’hygiène, mises en quarantaine) n’ont pas été appliquées, surtout au début de l’épidémie ».

D’après le décompte fait par l’organisation, l’Equateur est le pays le plus touché au monde avec au moins neuf journalistes décédés suites à une contamination. L’Equateur est suivi des Etats-Unis (huit morts), du Brésil (quatre morts) puis de la Grande-Bretagne et de l’Espagne (trois morts pour chacune).

La Presse Emblème Campagne (PEC) est une organisation non gouvernementale internationale avec statut consultatif spécial à l'ONU. Elle a été fondée en juin 2004 par un groupe de journalistes de plusieurs pays. Elle est basée à Genève.

Son objectif est de renforcer la protection et la sécurité des journalistes dans les zones de conflit, de violences internes et en mission dangereuse. Elle est soutenue par près de 50 organisations non gouvernementales et associations de journalistes dans le monde.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın