Politique

Libye : Une attaque de la milice de Haftar repoussée au sud de Tripoli

Le porte-parole du centre des médias de l’opération volcan de la colère a déclaré à Anadolu que des affrontements se poursuivaient dans la région

Mourad Belhaj   | 29.03.2020
Libye : Une attaque de la milice de Haftar repoussée au sud de Tripoli

Libyan

AA / Tripoli / Walid Abdallah

Les forces du gouvernement libyen d’entente nationale ont repoussé, dimanche, une violente attaque de la milice du général à la retraite Khalifa Haftar sur l'axe Ain Zara, au sud de Tripoli.

Le porte-parole du centre des médias de l’opération volcan de la colère, Mustafa Al-Mujie, a déclaré à Anadolu que leurs forces "avaient repoussé une tentative de s’emparer des positions des forces gouvernementales dans l'axe d'Ain Zara".

Al-Mujie a indiqué que "les affrontements se poursuivent et qu'il n'y a pas d'avancées des milices", notant que les autres axes sont calmes à l'exception de certains échanges de tirs d'artillerie lourde.

Dans un contexte connexe, le porte-parole a déclaré que "l'armée de l'air a effectué 3 frappes visant des rassemblements de miliciens de Haftar dans les environs de la ville de Syrte (est)".

Les forces gouvernementales libyennes ont annoncé, samedi, que les frappes aériennes menées avaient entraîné la mort du commandant des opérations de Syrte, Salem Driaq, de son assistant, Kadhafi al-Sadai, et de 8 autres miliciens.

Les forces d'artillerie ont également pris pour cible des bâtiments à Qasr Bin Ghashir, au sud de Tripoli, qui abritent des mercenaires russes et africains.

Le chef du gouvernement d’entente, Fayez al-Sarraj, a annoncé, jeudi, que la "tempête de paix", qui a été lancée mercredi, intervient "en réponse au bombardement continu des quartiers de Tripoli, et en guise de punition pour les milices mercenaires pour leur violations répétées du cessez-le-feu".

Bien qu'elle ait annoncé, le 21 mars, avoir accepté une trêve humanitaire pour se concentrer sur les efforts de lutte contre le Coronavirus, la milice de Haftar continue de manquer à ses obligations en bombardant divers endroits de la capitale.

Les forces de Haftar violent quotidiennement le cessez-le-feu en lançant des attaques sur Tripoli, dans le cadre d'une opération militaire qui se poursuit depuis le 4 avril 2019.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın